Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Quassia

Quassia.jpg

 

Nom biologique : Picroena excelsa

Famille : Simarubaceaes

Autres noms : Quassie, quassia de Suriname, quassia amer, bois amer, bois de Suriname, quinquina de Cayenne.

 

 

Description morphologique 

Quassia amara est un petit arbre de 10 à 15 m de haut. Ses feuilles sont alternes et composées à rachis ailé. Ses fleurs rouges à l'extérieur et blanches à l'intérieur. Son tronc, droit et imposant, est recouvert d’une écorce grise. Ses petites fleurs, dont la coloration varie entre le jaune et le vert, donnent naissance à de petites drupes (fruits) d’environ 1 cm, noires et charnues.

Le Quassia amara est parfois confondu avec d'autres arbres (au bois amer) de la même famille : Simarouba amara présent en guyane (ou marupa, ou cèdre blanc ou cèdre amer) et Picrasma excelsa ou quassia de la Jamaïque.

 

Habitat et répartition 

La quassie est un arbre tropical originaire d’Amérique du Sud et des Antilles. Il est apprécié en phytothérapie pour son bois et son écorce qui renferment plusieurs principes actifs. L’écorce de quassia a été introduite en Europe à partir du XVIIe siècle.

 

Principes actifs

Toutes les parties du Quassia contiennent des substances amères (notamment les feuilles) car elles sont transportées par la sève de l'arbre. 

Le bois de quassia contient de nombreuses substances intéressantes du point de vue pharmacologique , les quassinoïdes ainsi que des alcaloïdes.                                                  
La quassine (lactone diterpénique, quassinoïde) est extrêmement amère, 50 fois plus que la quinine qui est déja une bonne référence.
C'est dans le jeune bois (écorce et aubier) que la concentration est la plus intéressante, en moyenne 0,6 g de quassine par kg de bois de quassia.
Les quassinoîdes ont des structures chimiques et donc des noms communs variés exemple : quassine, picrasmine, isoquassine, brucéantine, simarolide, glaucarubinone, brucéine, simalikalactone ... ).                                                                                                                                                                                           
La majorité des quassinoïdes sont très amers, certains ont été étudiés pour leurs propriétés Anticancéreuses (exemple brucéantine, glaucarubinone) ou contre le paludisme ( simalikalactone). 

 

Propriétés 

- Apéritive ; 

- Tonique ;

- Diurétique ;

- Vermifuge ;

- Fébrifuge ;

- Anticancéreuse (activité antitumorale vis-à-vis de leucémies, tumeurs de la peau et du côlon);

- Laxative ;

- Astrigent (tonique) ;

- Activité antipaludéenne ;

- Antiulcéreux ;

- Stimulante de la vésicule biliaire ; 

- Excitante des sécrétions et des fibres musculaires lisses (estomac, intestin, vessie) ;

- Stomachique ;

- Anti-diabétique ;

- Anthelmintique, parasiticide (protozoocide) ;

- Insecticide.

 

Indications

-Manque d’appétit ;

- Digestions difficiles ;

- Paludisme ;

- Constipation par insuffisance hépato-biliaire, dyspepsie atoniques (convalescences);

- Vers et  parasites de l’appareil digestif ;

- Congestions hépatiques, paresse de la vésicule biliaire ;

- Œdèmes des cardio-rénaux ;

- Fièvre ;

- Manque de tonus ;

- Tumeurs de la peau et du côlon, leucémie ;

- Diabète ;

- Dermatite seborrhéique ;

- Oxyuroses.

 

Préparation et médication 

Parties utilisées : L’écorce et le bois.

 

En usage interne 

-Infusion de bois:
5 à 10 g de bois de quassia dans un litre d'eau très chaude, infuser 1/2 h, 1/2 tasse à 1 tasse par jour.
-Infusion de feuilles :
Une petite poignée de feuilles dans un litre d'eau très chaude, infuser 30 minutes,1/2 tasse à 1 tasse une à deux fois par jour. 
-Teinture : 2 à 10 g par jour, de préférence avant les repas. 
N.B. : Adapter la posologie chez les enfants (5 gouttes par année d’âge). 
-Poudre (comprimés) : 1 à 3 g par jour. 
-Macération :

-Laisser macérer 5 g de copeaux de bois de quassia dans 1 litre d'eau pendant 12 heures (au refrigérateur), 1/2 verre à 1 verre par jour. Contre la constipation par insuffisance hépato-biliaire, dyspepsie.

-Laisser macérer 5 g pour 1 litre d’eau. Boire 1 tasse avant chaque repas, pour ouvrir l’appétit et faciliter la digestion

- Laisser macérer 30 g de bois de cassia dans 1/4 de litre d'alcool éthylique à 40-50°, attendre 3 semaines avant de filtrer; 5 à 20 gouttes de cette préparation dans un peu d'eau sucrée une à deux fois par jour. 

-Mixture : Mélanger 10 g de teinture de quassia avec 10 g de teinture de noix vomique, 5 g de colombo et 3 gouttes d’essence d’anis vert. Diluer 15 gouttes de la préparation obtenue dans un petit verre d’eau. Prendre 2 fois par jour, avant le déjeuner et le dîner, pour ouvrir l’appétit.  

En usage externe 
Lavements : Laisser macérer 15 g pour 1 litre d’eau. Administrer la préparation par voie rectale à l’aide d’une canule ou d’une pompe à lavement. Contre l’oxyurose. 


Vinaigre de bois de Quassia
-Elimination des " poux de têtes". Le vinaigre de bois de quassia permet de dissoudre la chitine des poux et agit sans doute aussi comme insecticide, on peut l'associer à un huile végétale comme l'huile de carapa (andiroba). 
Il faut renouveler cette application sur les cheveux et le cuir chevelu tous les 4-5 jours pendant au moins 3 semaines mais on peut aussi faire un traitement plus rapide (tous les jours pendant une petite semaine).
-Une crème contenant 4% d'extrait de bois de cassia soulage autant les symptomes de cette dermatose chronique que des crèmes antifongiques (ketoconazole ou ciclopirox olamine).Contre la dermatite seborrhéique.

Contre-indications

Cette plante entraîne des contractions de l’utérus. Pour cette raison, elle est contre-indiquée pendant les règles et la grossesse. Chez certaines personnes, elle peut provoquer des vomissements et des vertiges.

 

 

 

REFERENCE

AJAIYEOBA, E.O.; Krebs, H.C. Antibacterial and antifungal activities of Quassia undulata and Quassia amara extracts in vitro. African Journal of Medicine and Medical Sciences, v.32, n.4, p.353-356, 2003.         [ Links ]

AJIKUMARAN, N.S. et al. Anti-diabetes and hypoglycaemic properties of Hemionitis arifolia (Burm.) Moore in rats. Journal of Ethnopharmacology, v.106, p.192-197, 2006.         [ Links ]

ALMEIDA, M.M.B. et al. Ocorrência e atividade biológica de quassinóides da última década. Química Nova, v.30, n. 4, p. 935-951, 2007.         [ Links ]

AUGUSTI, K.T.; SHEELA, C.G. Antiperoxide effect of S-allyl cysteine sulfoxide, an insulin secretagogue, in diabetic rats. Experientia, v.52, p.115-120, 1996.         [ Links ]

BORGES, K.B.; BAUTISTA, H.B.; GUILERA, S. Diabetes - utilização de plantas medicinais como forma de tratamento opcional. Revista Eletrônica de Farmácia, v.2, p.12-20, 2008.         [ Links ]

CACHET, N. et al. Antimalarial activity of Simalikalactone E, a new quassinoid from Quassia amara L. (Simaroubaceae). Antimicrobial Agents and Chemotherapy, v.53, n.10, p.4393-4398, 2009.         [ Links ]

FELIG, G.; BERGMAN, M.; FELIG, C. The Endocrine Pâncreas: Diabetes mellitus, 3 ed. New York: MacGraw-Hill, 1995, p.1107-1250.         [ Links ]

FERREIRA, E.B. et al. Hypoglycemic effect of the hydroalcoholic extract of leaves of Averrhoa carambola L. (Oxalidaceae). Brazilian Journal of Pharmacognosy, v.18, n.3, p. 339-343, 2008.         [ Links ]

FISMAN, E.Z. et al. Oral antidiabetic therapy in patients with heart disease. Herz, v.29, p.290-298, 2004.         [ Links ]

GARCIA, G.M.; GONZÁLEZ, C.S.M.; PAZOS, S.L., Pharmacologic activity of the aqueous Word extract from Quassia amara (Simarubaceae) on albino rats and mice. Revista de Biología Tropical, v.44-45, p. 47-50, 1997.         [ Links ]

GROOVER, J.K.; YADAV, S.; VATS, V. Medicinal plants of India with anti-diabetic potential. Journal of Ethnopharmacology, v.81, p.81-100, 2002.         [ Links ]

HOUËL, E. et al. Quassinoid constituents of Quassia amara L. leaf herbal tea. Impact on its antimalarial activity and cytotoxicity. Journal of Ethnopharmacology, v.126,n.1, p.114-118, 2009.         [ Links ]

KISS, A.C.I. et al. Efeito do extrato aquoso de Allium sativum L. sobre parâmetros bioquímicos em ratas com diabetes induzido por Streptozotocin. Revista Brasileira de Plantas Medicinais, v.8, p.24-30, 2006.         [ Links ]

KRENTS, A.J.; BAILEY, C.J. Oral antidiabetic agents: current role in type 2 diabetes mellitus. Drugs, v. 65, p.385-411, 2005.         [ Links ]

LERCO, M.M. et al. Experimental alloxan diabetes-induced: a model for clinical and laboratory studies in rats. Acta Cirurgica Brasileira, v.18, n.2, p.132-142, 2003.         [ Links ]

Li, W.L. et al. Natural medicines used in the traditional Chinese medical system for therapy of diabetes mellitus. Journal of Ethnopharmacology, v.92, n.1, p.1-21, 2004.         [ Links ]

LIMA, M.A. et al. Análise quantitativa das células das ilhotas pancreáticas em ratos sob efeito de aloxana. Medicina, v. 34, p.308-314, 2001.         [ Links ]

MARCHETTI, P. et al. Pancreatic islets from type 2 diabetic patients have functional defects and increased apoptosis that are ameliorated by metformin. The Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism, v.89, n.11, p. 5535–5541, 2004.         [ Links ]

MEDEIROS, J.S. et al. Ensaios toxicológicos clínicos da casca do maracujá-amarelo (Passiflora edulis, f. flavicarpa), como alimento com propriedade de saúde. Revista Brasileira de Farmacognosia, v.19n.2, p.394-399, 2009.         [ Links ]

MELLO, J.R.B.; MELLO, F.B.; LANGELOH, A. Toxicidade pré-clínica de fitoterápico contendo Aloe ferox, Quassia amara, Cynara scolymus, Gentiana lutea, Peumus boldus, Rhamnus purshiana, Solanum paniculatum Valeriana officinalis. Latin American Journal of Pharmacy, v.28, n.1, p.183-191, 2009.         [ Links ]

NEGRI, G. Diabetes melito: plantas e princípios ativos naturais hipoglicemiantes. Revista Brasileira de Ciências Farmacêuticas, v.41, n.2, p. 121-142, 2005.         [ Links ]

NJAR, V.C. et al. Antifertility activity of Quassia amara: quassin inhibits the steroidogenesis in rat Leydig cells in vitroPlanta Medica, v.61, n.2, p.180-182, 1995.         [ Links ]

NOORSHAHIDA, A.; WONG, T.W.; CHOO, C.Y. Hypoglycemic effect of quassinoids from Brucea javanica (L.) Merr (Simaroubaceae) seeds. Journal of Ethnopharmacology, v.124, p. 586-591, 2009.         [ Links ]

PARVEEN, S. et al. A comprehensive evaluation of the reproductive toxicity of Quassia amara in male rats. Reproductive Toxicology, v.17, n.1, p.45-50, 2003.         [ Links ]

PROVASI, M. et al. Efeito do extrato bruto hidroalcoólico e de frações de folhas da Averrhoa carambola L. (Oxalidaceae) no metabolismo glicêmico de ratos Wistar. Acta Scientiarum Health Science, v.27, n.1, p. 45-48, 2005.         [ Links ]

RAHEJA, B.S. Oral hypoglycemic agent in the management of Maturity-Onset Diabetes-A: Reprint". Reassessment. Journal J. J. Group Hospitals Grant Medical College, v.22, p.1-9, 1977.         [ Links ]

ROSAC, C. The pathophysiological basis of efficacy and clinical experience with the new oral antidiabetic agents. Journal of Diabetes and its Complications, v.16, p.123-132, 2002.         [ Links ]

SCHANAIDER, A.; SILVA, P.C. Uso de animais em cirurgia experimental. Acta Cirurgica Brasileira, v.19, n.4, p.441-447, 2004.         [ Links ]

SEBBAG, L. et al. Effect of experimental non-insulin requiring diabetes on myocardial microcirculation during ischaemia in dogs. European Journal of Clinical Investigation, v.24n.10, p.686-690, 1994.         [ Links ]

SILVA-COSTA, E. et al. Metformin interacts with physical training decreasing glycemia and increasing glycogen supply in diabetic rats. Revista Brasileira de Medicina do Esporte, v.14, n.4, p.337-340, 2008.         [ Links ]

SOUZA, V.H. et al. Avaliação do potencial antidiabético de cinco plantas medicinais em ratos. Latin American Journal of Pharmacy, v.28, n.4, p.609-612, 2009.         [ Links ]

TOMA, W. et al. Antiulcerogenic activity of four extracts obtained from the bark wood of Quassia amara L. (Simaroubaceae). Biological & Pharmaceutical Bulletin, v.25, n.9, p.1151-1155, 2002.         [ Links ]

TOMA, W. et al. Evaluation of the analgesic and antiedematogenic activities of Quassia amara bark extract. Journal of Ethnopharmacology, v.85, n.1, p.19-23, 2003.         [ Links ]

TOSCANO, C.M. As campanhas nacionais para detecção das doenças crônicas não-transmissíveis: diabetes e hipertensão arterial. Ciência da Saúde Coletiva, v.9, n.4, p.885-895, 2004.         



12/04/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres