Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Prune

prune.jpg

Nom biologique : Prunus domestica

Famille : Rosaceae

 

 

Description morphologique 

la prune est un fruit à noyau de l'arbre prunier : C'est une drupe, à peau fine, voire transparente dans certaines variétés, à chair comestible sucrée et juteuse. Sa forme est généralement sphérique, plus ou moins oblongue, sa couleur varie du jaune clair au violet foncé (couleur prune). On observe souvent sur la prune un petit voile blanc ou translucide, qui reflète la lumière. C'est la "pruine". Il s'agit de paillettes de cire que le fruit produit pour se protéger des agressions extérieures, notamment de la chaleur. Sa présence est donc un signe de qualité. Mais, certaines espèces de prunes n'en ont pas.

Le terme « prunelle » désigne les petits fruits des pruniers sauvages que l'on récolte tard à l'automne, après les premières gelées.

Prunes, mirabelles, quetsches, pruneaux, reines-claudes, la quetsche et l' « américano-japonaise » sont tous des fruits du prunier.Quant au pruneau, il résulte du séchage de la prune.

Les prunes, fraîches et crues, quelles que soient leurs variétés vous offrent une panoplie de couleurs, de saveurs et de texture et sont toujours agréables à déguster.

 

Habitat et répartition 

C’est une espèce très répandue. Elle est peu exigeante s’accommode de tous les climats, de toutes les situations et de toutes les formes pour vous garantir tous les ans une belle récolte. Elle est cultivée dans les vergers en sec et en irrigué sur tous les types des sols et sous n’importe quelle exposition : soleil, mi-ombre et ombre. Elle supporte le froid. L’idéal pour lui étant un sol léger, perméable et silico-argileux.  

 

Principes actifs

La prune (peau et chair ) contient:

1°- Anti-oxydants:

Composés phénoliques : flavonoïdes et des acides phénoliques : Ils contribuent entre autres à la couleur des fruits et des légumes. La proportion et le contenu en composés phénoliques diffèrent d’une variété de prune à l’autre. Les acides phénoliques de la prune jaune contribuent davantage à leur activité antioxydante que les flavonoïdes. L’activité antioxydante des prunes foncées serait plutôt associée aux flavonoïdes.

 

La prune contient différentes provitamines A (caroténoïdes) ainsi qu’une petite quantité de vitamines du groupe B et de vitamine C. Elle apporte également des minéraux :potassiumcuivrephosphorefermagnésium.

 

Ce fruit se classe parmi les plus riches en fibres (pectines et celluloses).

  

Pruneau 

Le pruneau possède un fort pouvoir antioxydant par ses flavonoïdes, vitamines et oligoélements anti-radicalaires.

Il contient sensiblement les mêmes types de composés phénoliques que la prune, à l’exception d’un type de flavonoïdes, les anthocyanines, qui sont détruits durant le séchage. Certains auteurs rapportent que le pruneau contiendrait moins de composés phénoliques que la prune, tandis que d’autres démontrent le contraire. Les méthodes de séchage utilisées, de même que les variétés de prunes et de pruneaux analysées peuvent en partie expliquer ces différences.

Il est riche en calcium, magnésium, fer et contient une forte concentration de sucres (glucose, fructose et sorbitol principalement), ce qui favorise une longue conservation naturelle, sans ajouts. Sa couleur noire est due à l'action d'enzymes qui agissent au cours de la dessication de la même manière que pour les raisins secs. La forte teneur en sorbitol des pruneaux associée au fibres solubles et insolubles explique l'action laxative du jus et des fruits secs ou semi-secs, action accentuée s'ils ont trempé dans de l'eau pendant la journée et sont consommés avant le coucher. 

Les glucides assurent l’essentiel de son apport énergétique, tandis que les protéines et les lipides ne jouent qu’un rôle négligeable. Ses glucides (sucres simples ici) sont composés de glucose, fructose, saccharose, sorbitol.

  

valeurs nutritives

Energie - Calories 48.7 kcal;
            - kilojoules 206 kJ; 

Eau : 81,9 g;
Protéines : 0,8 g;

Fibres : 2,3 g;

Glucides : 9,6 g; 
dont Sucres : 9,6 g, 
dont Acide Gras saturés : 0,0435 g,
- dont Acide caprique 0,00000719 g 
- dont Acide palmitique 0,0336 g 
- dont Acide stéarique 0,00986 g 
dont Acide Gras monoinsaturés 0,108 g,
dont Acide Gras polyinsaturés 0,117 g,
dont Acides Gras Oméga 3 0,0391 g,
- dont Acide alpha-linolénique / ALA 0,0391 g  
dont Acides Gras Oméga 6 0,0782 g,
- dont Acide linoléique 0,0782 g
dont Acides Gras Oméga 9 0,0476 g,
- dont Acide oléique 0,0476 g

Minéraux
Magnésium : 7,33 mg; 
Phosphore : 25,7 mg;
Potassium : 243 mg;
Calcium : 5,3 mg;
Manganèse : 0,09 mg; 
Fer : 0,305 mg;
Cuivre : 0,08 mg;
Zinc : 0,1 mg;
Sélénium : 0,14 µg; 
Iode : 2,7 µg;

Sodium : 0,75 mg 
soit équivalence en Sel : 1,89 mg 

 

Vitamines
Vitamine A - Beta-Carotène : 95 µg; 
Vitamine E / tocophérol : 0,55 mg;
Vitamine C / acide ascorbique : 5,4 mg; 
Vitamine B1 / thiamine : 0,05 mg;
Vitamine B2 / riboflavine : 0,04 mg; 
Vitamine B3 / PP niacine : 0,6 mg; 
Vitamine B5 / acide pantothénique : 0,2 mg; 
Vitamine B6 / pyridoxine : 0.05 mg;
Vitamine B9 / acide folique :10 µg;

  

Propriétés 

Hépatique, laxative( facilite le transit intestinal), digestive, anti-oxydant, anti-cancéreuse, nutritive, anti-anémique, fébrifuge, stimulante, fortifiante, diurétique, dépurative, drainante, tonique, excitante, rafraîchissante, énergétique pour les sportifs, fortifie le système musculaire lorsqu'on fait des travaux importants,régénère et tonifie les cellules du système nerveux.  

 

Indications

- Alimentation des sportifs, enfants en pleine croissance, des vieillards; 

- Troubles intestinaux: Fermentations intestinales, constipation fonctionnelles; flatulences, dysenterie;

- Fatigue, convalescence, anémie;

- Cholestérol élevé, artériosclérose;

- Rhumatisme, goutte, rétention de l'eau;

- Troubles hépatiques et vésiculaires fonctionnels : le sorbitol provoque une vidange naturelle  de la vésicule biliaire, la bile  constituant un accélérateur du transit, intoxication alimentaire;
- Troubles urinaires : oligurie (insuffisance de la diurèse);

 

Préparation et médication 

On mange les fruits et la confiture de prunier chaque matin pendant une semaine contre les maladies du foie, la constipation et la faiblesse.

 

On  laisse un  pruneau tremper douze heures et si on ingère le fruit et l'eau, on trouvera les mêmes qualités que celle du fruit frais. Cette cure de prunes est très intéressante pour les malades de l'intestin.

 

On trempe les fruits desséchés (pruneaux rouges) dans de l’huile d’olive 24 heures, et on prends, une ou deux chaque matin à jeun très efficace pour la constipation.

 

on aime aussi les utiliser pour faire des confitures, de la liqueur, des pâtisseries  ou encore des fruits secs comme le sont les pruneaux d’Agen

 

On mange chaque matin, deux ou trois pruneaux accompagnés d’un verre de jus d’orange, pour lutter contre la constipation.

 

Autre usage
Pour rectifier les imperfections de la peau 
Dans un récipient, compressez quelques prunes bien mûres pour en récolter le jus. Ajoutez alors un soupçon de jus de citron puis, mélangez l’ensemble. Appliquez ce masque naturel sur votre visage en couche épaisse et laissez reposer une quinzaine de minutes. Terminez ce soin par un rinçage à l’eau citronnée.
Traitement à effectuer deux fois par jour.

 

Contre-indications 
La prune est contre-indiquée aux diabétiques et aux personnes qui souffrent de diarrhée. L'amande du noyau renferme un hétéroside générateur d'acide cyanhydrique, un poison violent.

 

Effets indésirables 

La prune peut-être responsable d’un syndrome d’allergie orale : réaction allergique à certaines protéines végétales. Ce syndrome touche certaines personnes allergiques aux pollens. La personne allergique présente des démangeaisons et des sensations de brûlure dans la bouche, sur les lèvres et dans la gorge après avoir consommé ou touché l'aliment incriminé. Les symptômes peuvent disparaître en quelques minutes.

 

Il est cependant recommandé de consulter un allergologue afin de déterminer la cause de la réaction et les éventuelles mesures de précaution à prendre. La cuisson dégrade les protéines allergènes : les personnes sensibles à ce syndrome peuvent donc consommer la prune cuite.

 

Les noyaux des prunes étant relativement petits, il est recommandé de ne pas donner de fruits entiers aux jeunes enfants avant qu’ils ne soient en âge de distinguer le noyau et de le retirer ou de le recracher. 

 

La prune peut-être responsable d’un syndrome de l’intestin irritable: Il est caractérisé par différents troubles du système digestif, dont des douleurs abdominales, des flatulences et des changements dans les habitudes de défécation. Ce trouble peut également se manifester par des reflux gastro-oesophagiens ou de la dyspepsie. Les individus touchés par ce syndrome peuvent souffrir d’une intolérance à certains fruits frais (fraises, framboises, bleuets) et fruits séchés (pruneaux, figues, dattes). 


Contre-indications 
La prune est contre-indiquée aux diabétiques et aux personnes qui souffrent de diarrhée. L'amande du noyau renferme un hétéroside générateur d'acide cyanhydrique, un poison violent.

 

A retenir

La consommation de jus de pruneau serait associée à une augmentation de l’activité antioxydante, c’est-à-dire la capacité à neutraliser ou à réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l’organisme humain. Chez des hommes en santé, cette activité serait maximale dans les 30 minutes suivant l’ingestion du jus et se comparerait à celle observée après la consommation de jus de pomme, de poire, d’orange, de raisin et de kiwi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources:
Source des données nutritionnelles : Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual 2013 - 2013 - Licence Ouverte (data.gouv.fr)



28/01/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres