Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Corossolier

Corossolier.jpg

 

Nom biologique: annona muricata, macrocarpa auct

Famille: annonaceae

Autres noms: Corossol, patte brésilienne, annone, graviola, arbre de vie,...

Il existe de nombreuses variétés de corossolier, environ 150 espèces.
Dont les plus connues : Annona cherimola, Annona glabra, Annona muricata, Annona reticulata, Annona squamosa, Annona triloba

 

 

 

Description morphologique 

Le corossolier est un arbuste caduc ( perd ses feuilles en période de repos),  de 3 à 10 m de hauteur et son tronc est cylindrique.
Son feuillage est constitué de feuilles, d'un vert brillant, sont oblongues-lancéolées, de 10-17 x 2-7 cm, les jeunes à pubescence ferrugineuse en dessous. Une bonne odeur se dégage des feuilles lorsqu’on les écrase.  
Les fleurs apparaissent sur de gros pédicelles (de 15-20 mm de long) opposés aux feuilles. Les 6 pétales sont jaunes vert, charnus et épais et ont une odeur fruitée. Les 3 pétales externes sont largement ovales, aux bords rapprochés, sans se superposer.
Il fleurit toute l'année en milieu tropical et au printemps et au début de l’été dans un climat plus doux.

Le corossolier peut être cultivé en pot, il prend de 3 à 4 ans avant de produire des fruits. 

 

Habitat et répartition 

Le corossolier se trouve dans une zone qui s’étend de l’amérique centrale à l’amérique du Sud, comprenant les régions du Brésil. Il requière un lieu abrité et ensoleillé, loin du froid et du vent et il meurt quand la température descend sous 0°C. Ce sont des plantes non rustiques.

Le corossolier devrait être arrosé abondamment une fois par semaine et tâchez aussi de couper les branches mortes ou trop basses. 

 

Principes actifs

Les feuilles et les tiges du corossolier renferment des agents cytotoxiques (acétogénine) capables de détruire les cellules cancéreuses. Une activité métabolique accrue et la concentration de glucose dans la cellule tumorale sont liées à un cancer du pancréas agressif. le Graviola Corossol contenant de l’acétogénine agit de manière à diminuer la production d’ATP conduisant ainsi à la mort des cellules cancéreuses.

Parmi les principals composants phytochimiques: annocatalin, annohexocin, annomonicin, annomontacin, annomuricatin A & B, annomuricin A et E, annomutacin, annonacin, (various iso, cis, uno, etc), annonacinone, annopentocin A et C, cis-annonacin, cis-corossolone, cohibin A et D, corepoxylone, coronin, corossolin, corossolone, donhexocin, epomuricenin A et B, gigantetrocin, gigantetrocin A & B, gigantetrocinone, gigantetronenin, goniothalamicin, isoannonacin, javoricin, montanacin, montecristin, muracin A et G, muricapentocin, muricatalicin, muricatalin, muri-catenol, muricatetrocin A & B muricatin D, muricatocin A et C muricin H, muricin I, muricoreacin, murihexocin 3, murihexocin A until C, murihexol, murisolin, robustocin, rolliniastatin, saba-delincuencia, solamin, uvariamicin I and IV, xylomaticin.

Les feuilles contiennent également des antioxydants naturels puissants connus pour lutter contre les inflammations.

 

Propriétés

Les feuilles et l'écorce sont:

Hypotensifs, antispasmodiques, anti--dépressifs (sa capacité à stimuler les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau), sédatifs, vermifuge, astringents, anti-convulsivants et vasodilatateurs, anti-oxydants, galactogènes, anti-fongiques, diurétique, anti-diabétiques, anti-bactériens, anti-paludismes (malaria), protège le système immunitaire et prévient les infections mortelles, augmente l'aspect énergétique et physique.

  

Indications

- Paludisme (malaria);

- Catarrhe, pneumonie;

- Spasmes et vomissements;

- Eczéma, éruptions cutanées;

Diabète, l'insomnie et les manifestations inflammatoires;

- Maux de tête et insomnies;

- Inflammations et fièvre;

- Poux et punaises;

- Pieds enflées;

- Douleurs de l'arthrite,  rhumatismes et des névralgiques;

- Cancer du colon, du sein, du poumon et du pancréas, de la prostate, du foie, du poumon,et les lymphomes;

- Mal de dos;

- Diarrhée chez le bébé, dysenterie;

- Hémorroïdes;

-Ulcères;

- Rétention de l'eau;

Infections des voies urinaires;

- Maladies du foie;

- Indigestion;

- Douleur à la vessie.

 

Préparation et médication

 

- Traitement du Cancer

Comparativement à l'Adriamycine et a la chimiothérapie, les feuilles de Corossol ont une capacité 10.000 fois plus puissante dans le processus de ralentissement de la croissance des cellules cancéreuses.

L'avantage du Corossol est qu'il est de loin supérieur à la chimiothérapie, parce qu'il est intelligent dans la sélection des cellules qui se développent anormalement et laisse les cellules normales croître.

Remède: Prenez 10 feuilles séchées de Corossol, puis porter à ébullition avec 5 verres d'eau, il doit rester l’équivalent de 3 verres après ébullition. Buvez trois fois par jour pendant 3 mois.

 

- Catarrhe (inflammation aiguë ou chronique des muqueuses avec hypersécrétion): prendre une infusion de fleurs du corossolier.

 

- Pieds enflés: Faire des compresses avec la décoction de feuilles permet  de soulager l'enflure.

 

- Eczéma et éruptions cutanés: On applique un cataplasme de feuilles écrasées de corossolier sur les zones de la peau affectées par ce type de pathologie.

 

- Poux et punaises: On applique une décoction des feuilles de corossolier, de même on emploie  les graines pulvérisées. 

 

- Arthrite, rhumatismes et les symptômes névralgiques: on applique l'huile extraite des feuilles et des fruits non mûrs est mélangée avec de l'huile d'olive pour en faire un remède qui soulage les douleurs de l'arthrite, les rhumatismes et les symptômes névralgiques. 

 

- Rhumatisme: appliquer une  macération de corossol vert dans de l’eau de mer .

 

- En cas de fièvre, diarrhée, dysenterie, parasites, et pour favoriser la sécrétion du lait maternel: On utilise la poudre de feuilles de corossolier 

- En cas spasmes, hypertension artérielle, nerfs, dépression: on prend une infusion d’écorce, de feuilles avec les feuilles d'avocatier. 

 

- État grippaux, infections des voies respiratoires, troubles hépatiques, troubles d'estomac : L’infusion des feuilles de corossolier favorise la digestion. 1 verre après les repas.

 

- Insomnies: Prendre une infusion sucrée de 3 à 6 feuilles de corossolier pour une tasse d’eau.

 

- Enfants agités: lavez-les avec une décoction à part égale de feuilles fraîches et de feuilles tombées au sol.

 

- Irritation des intestins: un petit corossol vert coupé en deux est mis à macérer pendant une heure dans 1 ou 2 litres d’eau. Boire un verre après chaque repas

 

- Brûlures, de type d’érythème solaire: Faire un cataplasme de macérat des feuilles de corossolier  dans l’eau tiède est utilisée en cataplasme pour soulager les brûlures. 

 

- Diarrhées: Prendre une infusions de trois feuilles de corossolier dans un verre d’eau pour un adulte et d’un tiers de feuille pour un enfant

 

- Abcès: utiliser les feuilles chauffées de corossolier avec de la cire de bougie.

 

- Dermatoses sèches prurigineuses des enfants: froisser des feuilles de corossolier dans un bain tiède et laver l’enfant

 

- Mal de dos

Prenez 20 feuilles de Corossol, puis faire bouillir avec 5 verres d'eau, jusqu'à environ 3 tasses restantes. Buvez 3 tasses une fois par jour.

 

- Diarrhée chez le bébé

Presser Corossol mature et filtrer, récupérer son eau. Faire boire aux nourrissons atteints de diarrhées entre 2-3 cuillères à soupe.

 

- Hémorroïdes 

Presser un corossol mature et filtrer jusqu'à obtenir 1 verre de son eau. Buvez deux fois par jour, le matin et l'après-midi. 

 

- Ulcères

Prenez les feuilles les plus jeunes d'un Corossol et les placer en cataplasme sur les zones affectées par des ulcères.

 

- Acidité gastrique

Les feuilles peuvent réduire et de normaliser l'acidité du suc gastrique. Vous devez prendre un litre d'eau et les verser 50 g de feuilles fraîches de groseilles rouges. Infuse feuilles doivent être pendant deux semaines à la température ambiante, à l'abri de la lumière. Prenez la teinture veulent 50 g avant les repas pendant 20-30 minutes.

 

- Infections des voies urinaires, cystite

- Prendre à la fois les feuilles fraîches et séchées, 50 g lequel vous souhaitez effectuer une verre d'eau bouillante et conserver dans un récipient fermé pendant au moins quatre heures. Après avoir filtré la perfusion peut boire un demi-verre de pas plus de 5 fois par jour entre les repas.

- Peler et bouillir un Corossol à moitié murs , ajouter du sucre, et 2 tasses d'eau. Ensuite filtrer et boire.

 

- Douleur à la vessie

Préparer un Corossol à demi-mûrs, le sucrer et le saler (au goût). Tous les ingrédients sont mélangés et cuits. Manger comme d'habitude, et répéter régulièrement, chaque jour pendant 1 semaine.

 

-Rétention de l’eau 

On laisse infuser de 20 g de feuilles dans une tasse d'eau bouillie, refroidir et de prendre trois fois par jour pendant deux cuillères à soupe bouillante.

 

- Maladies du foie

Faire le jeûne sur tous les aliments et ne boire que du jus de Corossol pendant 1 semaine.

 

- Eczéma, abcès, rhumatisme 

Broyer les feuilles de Corossol jusqu'à obtenir une consistance lisse, et appliquer sur la douleur ou les zones touchées. 

Appliquer les feuilles cuites localement  contre les rhumatismes et les abcès.

 

Mise en garde et toxicité

D'après des études réalisées à la fois in vitro et in vivo par le Dr Alex Schauss, l'extrait aqueux des feuilles et/ou de l'écorce d'Annona muricata (corossolier) ainsi que l'infusion ou la décoction du fruit corossol peuvent être des remèdes relativement dangereux et toxiques puisqu'ils sont capables d'inhibiteur la chaîne respiratoire mitochondriale.

La présence d’acétogénines et de certains alcaloïdes, suspectés de neurotoxicité, invite à la prudence quant à un usage régulier et répété par voie interne dans la cadre d'un traitement alternatif. Il est aussi recommandé de l’éviter chez la femme enceinte ou allaitante, par principe de précaution.

Une étude réalisée aux Caraïbes et en Guadeloupe en particulier, suggère un lien entre la consommation de corossol contenant une acétogénine (qui inhibe le complexe l de la chaîne respiratoire mitochondriale) et une forme atypique de la maladie de Parkinson dû à la très forte concentration d'Annonacine.

 Myriam El Fuente Naturopathe

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



21/02/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres