Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Citrouille

citrouille.jpg

Nom biologique : Cucurbita pepo

Famille :  Cucurbitaceae

 

Description morphologique 

La citrouille, du latin cucurbita pepo, appartient à la famille des Cucurbitacées. C’est une plante potagère aux multiples formes et couleurs originaire d’Amérique du Nord.

Ses tiges sont creuses, anguleuses, rampantes, velues et pouvant mesurer jusqu'à 10 m qui pousse à même le sol. Ses feuilles très larges, lobées, dentées, en forme de coeur et pleines de poils rêches.

Ses fleurs sont jaunes, en forme d’entonnoir donnent des baies oblongues à chair  dur et fibreux, avec 5 côtés anguleux, sans renflements à son point d'attache. Sa chair jaune ou orange est filandreuse.

La récolte se fait de l’automne et se récoltant de septembre à décembre.

  

Principes constituants

Phytostérols ; acide linoléique ; acide alpha-linoléique ; cucurbitine ; vitamines B, C et E ; oligo-éléments. 

 

Graines :

Acide aminé cyclique : 3-amino-3-carboxypyrrolidine 
Glucosides de delta-7-stérols: glucoside du spinastérol et ses dérivés, clérostérol, isofucostérol, stigmastérol, campestérol, béta-sitostérol, etc
Squalène
Cucurbitacines dans le pédoncule du fruit

 

Antioxydants (1) 

Les principaux composés antioxydants de la citrouille sont:

1°- Caroténoïdes

La consommation d’aliments riches en caroténoïdes serait liée à un risque moindre de développer certains cancers.  

 - Bêta-carotène (2)

Le principal caroténoïde de la citrouille est le bêta-carotène, qui contribue largement à sa couleur orangée. Selon le Fichier canadien sur les éléments nutritifs de Santé Canada, 125 ml (1/2 tasse) de citrouille cuite renferment une grande quantité de bêta-carotène, soit 2 713 μg. À titre de comparaison, la carotte, reconnue comme l’une des meilleures sources de bêta-carotène, contient plus de 4 000 μg de ce précieux caroténoïde.

 

Lutéine et zéaxanthine (3)

La citrouille contient une bonne quantité de lutéine et de zéaxanthine, deux autres composés antioxydants de la famille des caroténoïdes. Selon le Fichier canadien sur les éléments nutritifs de Santé Canada, 125 ml (1/2 tasse) de citrouille cuite renferment 1 313 μg de lutéine et de zéaxanthine. À titre de comparaison, 250 ml (1 tasse) d’épinards crus, un légume très riche en ces caroténoïdes, en contiennent 3 867 μg. La lutéine et la zéaxanthine protègent l'œil du stress oxydatif qui pourrait lui causer des dommages (dégénérescence maculaire et cataracte).

 

Autres caroténoïdes

La citrouille contient aussi des quantités non négligeables de bêta-cryptoxanthine et de plus petites quantités d’alpha-carotène. Tout comme les autres caroténoïdes, ces composés peuvent se transformer en vitamine A dans l’organisme. Ils contreraient in vitro la prolifération de certaines cellules cancéreuses, ce qui fait du bêta-cryptoxanthine et de l’alpha-carotène des composés prometteurs dans la prévention du cancer.

  

Valeur nutritive pour 100 g  

1°- Pulpe

Énergie : 28,25 Cal 
 Eau91 g
 Protéines : 1,1 g
 Lipides : 0,13 g
  dont Acides Gras Saturés : 0,07 g
 Glucides : 4,9 g
  dont Amidon : 0,7 g
  dont Sucres totaux : 3,89 g
 Fibres alimentaires : 2,16 g
 Sel : 0,01 g
Minéraux et oligo-éléments 
Calcium : 22 mg
 Nitrates : 68 mg
 Fer : 0,8 mg
 Magnésium : 8 mg
 Phosphore : 44 mg
 Potassium : 304 mg
 Sodium : 3,1 mg
 Zinc : 0,2 mg
 Cuivre : 0,08 mg
 Iode : 1,4 µg
 Manganèse : 66 mg
 Sélénium : 0,3 µg 
 
Vitamines
 Vitamine A :  128 µg
 ß-Carotène :  583 µg
 Vitamine E :  1,1 mg
 Vitamine K :  1,1 µg
 Vitamine C :  12 mg
 Vitamine B1 :  0,05 mg
 Vitamine B2 :  0,07 mg
 Vitamine B3 :  0,6 mg
 Vitamine B5 :  0,4 mg
 Vitamine B6 :  0,11 mg
 Vitamine B9 :  0,04 µg

 Acides Gras MonoInsaturés :  0,02 g
 Acides Gras PolyInsaturés :  0,03 g
 Acide Linoleïque :  0,02 g
 Acide α-Linolénique :  0,04 g
 
 Phytostérols :  12 mg
 Carotènes totaux :  0,95 mg

2°- Graine

Énergie : 559 cal
Eau : 5,23 g
Protéine : 30,23 g
Sucre : 1,40 g
Fibre : 6 g

 

Gras
Total : 49,05 g 
Omega 3 : 0,12 g
Omega 6 : 20,71 g
Omega 9 : 16,24 g
Gras saturés : 8,66 g
Gras trans : 0.06 g

 

Minéraux
Calcium : 46 mg
Cuivre : 1343 µg
Fer :  8,82 mg
Magnésium : 592 mg
Manganèse : 4,54 mg
Phosphore :1233 mg
Potassium :  809 mg
Sélénium : 9,40 mg
Sodium : 7,00 mg
Zinc : 7,81 mg

 

Vitamines
Vitamine A µg_RAE 1.00 0%
Vitamine B1 :  0,27 mg
Vitamine B2 :  0,15 mg
Vitamine B3 : 4,99 mg
Vitamine B5 : 0,75 mg
Vitamine B6 : 0,14 mg
Vitamine B9 : 58,00 µg
Vitamine C : 1,90 mg
Vitamine E : 2,18 mg
Vitamine K : 7,30 µg

 

La graine de citrouille contient 80% de protéines complètes

Acides aminés essentiels  mg/g de protéine 
Histidine : 26
Isoleucine : 42
Leucine : 80 
Lysine : 41 
Methionine + Cystine : 31 
Phenylalanine + Tyrosine : 93 
Threonine : 33 
Tryptophane : 19

Valine : 52 

  

Propriétés 

Pulpe

- Diurétique;

- Laxative (riche en fibres);

- Vermifuge (4);

- Digestive;

- Cicatrisante;

- Anti-oxydante;

- Hypotensive;

- Émolliente (brûlures).

 

- Renforce la vue 

La citrouille est également riche en caroténoïdes, les composés qui donnent la couleur orangée de la citrouille, dont le bêta-carotène, que le corps transforme en une forme de vitamine A. Cette vitamine est bénéfique pour la vision, en particulier dans la pénombre, selon l'Institut National de Santé.

  

- Aide à maintenir le bon poids 

La citrouille est une source de fibre souvent négligée, mais contenant peu de calories, elle peut vous aider à vous sentir rassasié plus longtemps avec moins de calories.

Une alimentation riche en fibres semble aider les gens à manger moins, et donc à perdre du poids. 

 

- Prévient le cancer, protège la peau des rayons UVB, antirides 

Comme l’orange, la patate douce, la carotte et la courge musquée, la citrouille contient du bêta-carotène, un anti-oxydant qui peut jouer un rôle dans la prévention du cancer. Elle contient des phyto-nutriments qui protègent des rayons UV. Des études ont également noté qu'elle pouvait réduire le risque de mélanome, et d'autres maladies de peau.

   

Graines

- Vermifuges (éliminent les vers intestinaux);

- Anti-inflammatoires;

- Dépuratives;

- Toniques, anti-anémiques.

 

- Améliorent le bon fonctionnement de la prostate, soulagent les troubles de ménopause

Les graines de citrouille ont une solide réputation concernant la propriété qu'elles possèdent pour garder en santé la prostate, grâce à sa richesse en phytostérols. Elles possèderaient des éléments qui activent la production par l'organisme de certaines hormones, dont la testostérone. De même, elles favorisent d'une manière générale le confort urinaire de l'homme comme celui de la femme.

Les scientifiques allemands ont confirmé que les femmes en ménopause devaient manger plus de graines de citrouille, car elles réduisent le risque de cancer du sein de 23%. Les graines de tournesol ont une efficacité similaire. 

 

- Hypo-cholestérolémiantes

Les graines de citrouilles, sont naturellement riches en certains composés appelés « phytostérols » qui ont été démontré dans des études avec un potentiel pour réduire le LDL (low density lipoprotein, lipoprotéines de basse densité) ou « mauvais » cholestérol.

 

- Hypotensives, réduisent le risque de maladies cardiovasculaires, d’accident vasculaires cérébraux, d’hypercalciurie (calculs rénaux)

La quantité d’une tasse de citrouille cuite offre un apport en nutriments intéressant 564 milligrammes de potassium comparé à 422 pour une banane.

 

- Elles stimulent le système immunitaire; renforcent les ongles , les cheveux, anti-acnéiques

La richesse en zinc des graines de citrouille en fait un bon aliment pour renforcer le système immunitaire, il joue également un rôle essentiel dans des centaines de mécanismes, dont la constitution du matériel génétique de l'ADN et de l'ARN, et il est impliqué dans la croissance cellulaire. 

De même, leur richesses en protéines, manganèse, fibres, magnésium et phosphore. Elles stimulent le développement et la bonne répartition des cellules. 

 

- Elles améliorent le fonctionnement de la glande thyroïde

Les graines de citrouille est très riche en zinc et contiennent également de bonnes quantités de tyrosine et de sélénium, deux nutriments qui sont nécessaires au bon fonctionnement de la glande thyroïde.

  

- Elles améliorent l’humeur et la santé morale, améliorent le sommeil

Les graines de citrouille sont riches en « tryptophane » (acide aminé). L’acide aminé est important dans la production de la sérotonine (un neurotransmetteur dans le système nerveux central), qui est l’un des acteurs majeurs de notre humeur. Une poignée de graines de citrouille grillées quotidienne suffirait à procurer des bénéfices.

 

- Ré-minéralisantes (femme enceinte), prévient la carie dentaire 

Grâce à leur richesse en minéraux

  

Indications

- Hypertrophie bénigne de la prostate;

- Troubles rénaux et urinaires;

- Hypertension, cholestérol;

- Rhumatisme, arthrose;

- Symptômes de la ménopause: bouffée de chaleur, lourdeur de jambes,...;

- Anémie, fatigue, femme enceinte;

- Vers intestinales;

- Dépression nerveuse, anxiété, troubles de sommeil...;

- Sécheresse cutanée, acné avec difficulté de cicatrisation, aphtes;

- Ongles cassants, tachés ou dédoublés, chute des cheveux ;

- Caries dentaires.

  

Préparation et médication 

Il est à noter que les caroténoïdes sont mieux absorbés dans l’organisme lorsqu’une petite quantité de lipides (gras) est consommée au même moment.

Il est donc tout indiqué de consommer la citrouille avec quelques noix ou un filet d’huile d'olive, pour une bonne absorption des caroténoïdes.

 

- La citrouille est une source d’éléments nutritifs essentielle. Une tasse de citrouille cuite en contient plus de 11 milligrammes, soit près de 20% des 60 milligrammes des recommandations en apports nutritionnels conseillés (ANC) quotidiens pour les femmes. Les hommes devraient viser une quantité d’environ 75 milligrammes. 

 

- La pulpe, est souvent prescrite dans les régimes des malades des intestins et des reins, ainsi que dans ceux des arthritiques et des rhumatisants.

 

- En cas de troubles rénaux, urinaires et prostate

En Russie, pour traiter les problèmes de la prostate, mijoter 100 g de graines en écale pour 3/4 de litre d'eau (75 cl), durant 20 minutes. Ils consomment 3 tasses par jour de cette préparation.

 

- En cas des parasites intestinaux 
Récoltez les graines d’une citrouille, passez-les au moulin à café pour bien les moudre, puis ajoutez un peu de miel selon votre goût.
Consommez 500 g de cette préparation pour éliminer les parasites.


- En cas d'inflammation de la vessie 
Récolter les graines d’une citrouille et faites-les sécher. Mettez-les dans une tasse, couvrez d’eau bouillante et laissez macérer une dizaine de minutes.
Cette décoction de citrouille est très efficace pour les inflammations de la vessie. Vous pouvez cependant ajouter un peu du miel pour un meilleur goût.

  

- Pour perdre le poids

Les graines de citrouille sont une source incroyable de protéines, ce qui favorise la perte de poids. Selon les nutritionnistes, 30 grammes de graines de citrouille contiennent 5 grammes de protéines, ce qui signifie qu’elles vous tiendront rassasié longtemps.

 

- En cas des brûlures

Écraser la pulpe crue et l'appliquer comme cataplasme contre les brûlures. 

 

Autres usages

- Sous forme de gélules, la posologie est de 4 à 6 gélules par jour, à prendre entre les repas.

- En huile première pression à froid, le dosage recommandé est de 1 000 mg, de deux à trois fois par jour.

 

 

 

  

 

 

 

 

 

 

 (1) Antioxydants

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement.

  

(2) Béta-carotène

En plus d’être une source de vitamine A pour l’organisme, le bêta-carotène aurait aussi un effet antioxydant. Il pourrait améliorer certaines fonctions du système immunitaire. Toutefois, en ce qui concerne la prévention du cancer, certaines nuances doivent être apportées. En effet, plusieurs études épidémiologiques ont observé une association entre la consommation d’aliments riches en bêta-carotène et une diminution du risque de certains cancers, mais l’effet de suppléments de bêta-carotène n’a pas toujours apporté des résultats bénéfiques. Il demeure judicieux de privilégier des aliments contenant du bêta-carotène plutôt que des suppléments, puisque ces aliments renferment naturellement une foule d’autres substances pouvant apporter des bienfaits sur la santé.

 

(3) Lutéine et  zéaxanthine

La lutéine et la zéaxanthine s’accumulent dans la macula et la rétine de l’oeil, le protégeant ainsi du stress oxydatif qui pourrait lui causer des dommages (dégénérescence maculaire et cataracte). Les données d’une revue de littérature scientifique indiquent qu’un apport régulier en lutéine et en zéaxanthine est associé à un risque plus faible de dégénérescence maculaire et de cataracte, deux maladies de l’oeil. De plus, on commence à croire que ces composés pourraient contribuer à prévenir certains cancers, notamment le cancer du sein et le cancer du poumon, et les maladies cardiovasculaires. 

 

(4) Au XVIe siècle, importée depuis peu d’Amérique, la citrouille fut étudiée par Mathias Lobel, qui lui découvrit des propriétés vermifuges. En 1820, Mongény, médecin à Cuba, fut le premier à signaler l’efficacité des graines de citrouille dans le traitement du ver solitaire.

 

Citrouille et glycémie

Un récent article scientifique ayant recensé plusieurs études réalisées dans des pays asiatiques indique que la prise d’extraits de citrouille (sous forme de poudre ou de jus) contribue à diminuer la glycémie chez l’animal et même chez l’humain. Une étude épidémiologique a aussi révélé que la consommation de fruits et de légumes riches en caroténoïdes (dont la citrouille et la carotte) pourrait être un facteur protecteur contre l’hyperglycémie chez des Japonais atteints de diabète ou d’hyperglycémie. Ces résultats sont prometteurs, mais davantage d’études cliniques devront être effectuées avant de conclure qu’une consommation régulière de citrouille amène un tel effet. Les caroténoïdes ainsi que certains types de glucides (polysaccharides) 22 contenus dans la citrouille pourraient y jouer un rôle. Il est à noter que la majorité de ces études ont utilisé des variétés de citrouilles cultivées en Orient, différentes de celles consommées en Amérique du Nord. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources

Valeur nutritive : Compilation A.G 2010 (d'après SU.VI.MAX, INCA 2, SOUCI, CIQUAL 2008, FCEN 2010, NUBEL)

 

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 



04/04/2016
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres