Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Camomille sauvge

camomille.jpg

Nom biologique : Matricaria recutita

Famille : Asteraceae (compositae)

Autres noms: Marticaire, camomille sauvage, matricaire camomille, petite Camomille, camomèle, camomille allemande, camomille commune, camomille bleue, fausse camomille, camomille sauvage, camomille vulgaire, camomille oeil-de-boeuf,  oeil du soleil (car la plante était dédiée au soleil par les sages égyptiens et le centre de la fleur ressemble à un disque solaire).

 

 

 

 

 

 

Description morphologique 

La camomille est une petite plante vivace, annuelle de 50 à 150 cm, à tige unique, dressée et rameuse. Les feuilles  feuilles alternes, épaisses et divisées en lanières presque filiformes, aigus et larges.

La floraison est de mai à novembre. Les fleurs minuscules, sont jaunes au centre et blanches à l'extérieur, groupées en capitules solitaires et se reconnaissent à leur odeur prononcée (l'odeur de camomille est typique). Le fruit est petit et de couleur blanc jaunâtre.

Elle se distingue par son réceptacle vide de Matricaria perforata et de Tripleurospermum maritima ssp. maritima (= Matricaria maritima) (dont le réceptacle est rempli d'un tissu lâche).

 

Habitat et répartition 

C'est une espèce qui se développe sur les berges des rivières, dans les moissons, endroits incultes, Mauvaise herbe des champs, jardins, chemins, décombres,.... Elle tolère de nombreux types de sols, argileux non calcaire, azotés (salés) ou sableux, mais elle préfère un sol sablonneux, bien drainé et riche en substances nutritives avec un pH de 7,0 à 7,5 et beaucoup de soleil. Bien que la plante tolère la sécheresse, la germination et le développement des jeunes plants exigent un arrosage copieux.

  

Principes actifs                                                                                                              

I-Constituants hydrophiles

1°-Flavonoïdes

 a°- Apigénine
C’est un flavonoïde qui est un anti- inflammatoire local, somnifère, anxiolytique. 

 b°- Cosmosioside

 c°- Luteolol (luteolin)
Anti-oxydant, anti- inflammatoire, anti-allergique, anti-viral et anti-bactérien. Immuno-stimulant, anti- mutagène et anti-proliférant, il joue un rôle important dans la prévention des tumeurs et des cancers. Il a un effet diurétique, spasmolytique et vasodilatateur. 

 d°- Quercetol (quercetine)
Il est un flavonol tétrahydroxylé .
Anti-oxydant, anti- spasmodique, anti-allergique, anti- inflammatoire et est immuno-stimulant et vasodilatateur. Il favorise le fonctionnement des poumons.

 e°- Hétéroside de chrysoeriol

C’est un hétéroside phénolique aux propriétés drainantes et qui a une activité anti-oxydante et anti-inflammatoire.

 f°- Hétéroside de rutine
(chimiquement proche de la quercétine)
Il possède des activités anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Ces propriétés sont similaires à celles de la vitamine P, c’est-à-dire vaso-protectrices et anti-thrombotiques (contre la formation de caillots sanguins). Il va augmenter la résistance et diminuer la perméabilité des capillaires sanguins. Il traite l’insuffisance veineuse, soulage les symptômes de l’arthrose.

g°- Hétéroside d’hyperoside
Il a des propriétés diurétiques et dépuratives.
L'hyperoside, qui a une grande capacité à piéger les molécules oxydantes grâce à sa richesse en polyphénols, c'est aussi un anti-bactérien, anti-inflammatoire et anti-cancer.

 

2°- Mélange de Coumarines
La coumarine est une molécule hétérosidique oxygénée. C’est une substance naturelle organique aromatique. Elle dégage une agréable et insistante odeur de vanille. C’est le chef de file d’une vaste série de « coumarines » naturelles (esculoside, scopolétol, ombéliférone...) et de nombreuses furo-coumarines rencontrées chez les Asteracées.
Elle est analgésique, immuno-stimulant,  anti-inflammatoire, anti-infectieux et a un effet cardiotonique.
Elle est utilisée dans le traitement du lymphœdème post-mastectomie (après ablation du sein), en complément des méthodes de contention. Son action anti-œdématique résulte de l’augmentation du drainage lymphatique et de la stimulation protéolytique des macrophages. Elle est également employée comme veinotonique, dans le traitement de l’insuffisance veineuse ; la fermentation humide de la matricaire qui renferme des coumarines génère des dérivés anti-coagulants, utilisés dans la thérapie des maladies thrombo-emboliques.

 a°- Esculétol
C’est un hétéroside coumarinique. Il est le dérivé dihydroxylé en 6,7 de la coumarine. Il a une excellente action tonique veineuse et une remarquable activité vitaminique P (notamment une action antihémorragique par diminution de la perméabilité et augmentation de la résistance des vaisseaux capillaires).
 b°- Ombelliférone
C’est une substance qui a des propriétés anti-radicalaire et photoprotectrice. Elle a des vertus dépigmentantes et à visée éclaircissante. Elle est intéressante pour ses qualités protectrices contre les causes d’hyperpigmentation. Enfin elle augmente la sécrétion biliaire.

c°- Herniarine

d°- Scopoletol (Scopoletin)
C’est aussi un anti-inflammatoire. Il réduit la pression artérielle. Il a une activité anti- bactérienne et régularise l’hormone qui réduit l’anxiété et la dépression. 

 

3°- Choline et acides aminés
La choline soutient l’activité antiphlogistique de la camomille.

  

II- Constituants lipophiles:

 Les principes lipophiles sont surtout anti-inflammatoires (antiphlogistiques).

1°- Composés phénoliques:
 a°- Acides cis et trans glucosyloxy-4- méthoxy-cinnamiques
Ce sont des dérivés de l’acide cinnamique (tire son nom de la cannelle). Il a des propriétés antiseptique, antifongique et anti-oxydant. Il répare aussi une peau sujette aux allergies, aux coups de soleil ou ayant subies des brûlures.

 b°-Acide anisique

Antiseptique, anti-rhumatismal

c°-Acide caféique

C’est un acide phénol ayant des propriétés anti-bactériennes, amincissantes, stimulantes de la sécrétion de la bile et de la motricité intestinale.

d°- Acide vanilique

Anti-oxydant

e°- Acide syringique

Il a des effet analgésique, anti-bactérien, sédatif et hypo-glycémiant.

 

2°- Mucilages

Ce sont des substances végétales constituées de polysaccharides, qui gonflent au contact de l’eau et produisent une substance visqueuse voisine de constituants des gommes et semblable à la gélatine. Ces substance ont par conséquent des propriétés épaississantes, adhésives et adoucissantes. Elles sont utilisées en médecine et en pharmacie comme émollients et laxatifs. Le terme émollient désigne tout ce qui ramollit les tissus. Le terme laxatif désigne une substance qui purge (favorise l'émission des selles). Elles sont douées d’un effet anti-inflammatoire en dermatologie et voire comme pansements anti-diarrhéïques.

Dans une infusion de matricaire, ces substances émollientes seraient libérées et apaiseraient les irritations des muqueuses gastriques.

 a°-Inuline 

Elle favorise le développement de la flore intestinale et est reconnu actuellement comme étant des prébiotiques c’est-à-dire qui font écrans à l’invasion de l’organisme par les germes. Il semble que leur introduction régulière dans l'alimentation prévienne de l'apparition du cancer du colon. Elle a aussi des actions diététiques, laxatifs et chélatiques.

 b°- Rhamnogalacturonane :

 

3°- Huiles essentielles 

 a°- Chamazulène

Anti-oxydant,   anti- allergène utile pour les problèmes d’asthme et de fièvre des foins. 

 b°- Chamavioline 
Anti-inflammatoires,   décongestionnant, apaisant et adoucissant.

 c°- Spathulénol

C’est un sesquiterpénol antifongique 

 

4°- Lactones sesquiterpéniques :
Bien que ce sont des substances allergisantes, la camomille sauvage peut rarement induire des allergies.

a°- Matricine ou proazulène 
Elle est en particulier capable d'inhiber des enzymes pro-oxydantes comme les cyclo- oxygénases, en se transformant en acide carboxylique du chamazulène, participant ainsi à la diminution rapide des inflammations. Entre-autre cette propriété anti-inflammatoire, elle a des actions antispasmodique et cholérétique.

b°- Matricarine et Désacétylmatricarine

 

5°- Alcools sesquiterpéniques cycliques : 

 a°- -α-Bisabolol (lévoménol):

 Anti-inflammatoire très puissant, anti-microbien, il est très utile notamment dans le cas de lutte contre l'acné ou en cas de coupures. Il des propriétés anti-bactérienne et anti-mycosique, et est ulcéro-protecteur. Il a également des propriétés antiseptique et analgésique. Enfin son activité spasmolytique musculotrope (qui lève le spasme des muscles) est égale à la papavérine 

 b°- Oxydes de bisabolol A/ B
Ils ont une activité spasmolytique musculotrope valant à peu près 50 % de celle de la papavérine.

 

6°- Dicycloether polyinique
Les polyines sont antiphlogistiques, spasmolytiques, antibactériens et antimycosiques.

 

III- Autres:

Principes amers 

Minéraux : calcium (Ca), potassium (K), soufre (S);

Oligo-éléments : iode (I). 

 

Propriétés  

- Anti-oxydant, anti-cancéreux (prévention des tumeurs et des cancers);

- Carminatif, digestif, anti-diarrhéique, antiémétique (contre les vomissements et les nausées);

- Antiphlogistique, anti-inflammatoire;

- Cicatrisant, spasmolytique, anti-allergique;

- Anti-bactérien, anti-fongique ( stimule la sécrétion biliaire);

- Anti-viral et anti-bactérien;

- Calmante, somnifère (sédatif);

- Tonique, Immuno-stimulant; 

- Anti-diabétique, diurétique, vasodilatateur.

  

Indications

- Problèmes digestifs : Indigestion, ulcères-acidité, nausées et vomissements, spasme, gastro-entérite, colique du nourrisson… ), diarrhée, flatulences;

- Crampes menstruelles, refroidissement;

- Rhume des foins, allergie;

- Sinusite, rhume, rhinite, asthme, fièvre;

- Prévention du cancer (seins);

- Affections oculaires : rougeur des yeux, conjonctivite;

- Hémorroïdes, diabète;

- Rhumatisme, arthrose;

- Agitation nerveuse, anxiété, insomnie;

- Douleurs musculaires;

- Coloration cheveux (couleur dorée);

- Affections dermiques : acné, eczéma, peau sèche, psoriasis, blessures,  plaies, infection de la bouche.

 

Préparation et médication 

1°- Usage interne

Spasmes et inflammation du tube digestif, mauvaise digestion, gastro-entérite, agitation nerveuse, état grippal, insomnie, règles douloureuses.

Infusion: Infuser pendant 10 minutes une cuillère à café de capitules floraux dans 150 ml d’eau bouillante, puis filtrer et boire 3 tasses par jour avant les repas.  Pour les troubles du sommeil, boire 1 tasse vingt minutes avant le coucher (la dose peut être triplée).

 

2°- Usage externe

 a°- Inflammation des voies respiratoires

Inhalation:  Infuser 3 g de fleurs dans 150 ml d’eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Inhaler les vapeurs lorsque la préparation est encore chaude. 

 b°- Inflammation de la peau ou des muqueuses, hémorroïdes;

– Compresse, rince-bouche et gargarisme : infuser de 3 g à 10 g de fleurs séchées par 100 ml d’eau bouillante et laisser refroidir.
– Cataplasme : utiliser une préparation contenant de 3 % à 10 % de fleurs.
– Bains de siège : infuser 5 g de fleurs séchées par litre d’eau bouillante.

- Décoction:  Faire bouillir 100 g de fleurs séchées dans 1 l d'eau, durant vingt minutes. Filtrer puis appliquer sur les zones lésées.

 c°- Douleurs et maladies des yeux

- Bains oculaires, compresses.

 d°- Rhumatisme, arthrite, rétention de l'eau, massage

- Macération dans l’huile
 e°- Congestion des sinus: irrigation nasale
Décoction de fleurs de matricaire (avec feuilles de bouillon blanc, de sauge, et de marjolaine).

f°- Soins de cheveux: 

 a°- La camomille matricaire permet enfin de maintenir le blond des cheveux ou de leur donner une nuance dorée (100 g de fleurs dans un litre d’eau froide, à amener à ébullition de 2 à 3 minutes avant de laisser infuser 10 minutes. Cette préparation est à utiliser comme eau de rinçage après le shampoing).

 b°- Les fleurs sont employées en infusion(10 à 20 g/L eau) pour donner des reflets plus clairs et une nuance doré aux cheveux châtains ou pour accentuer la blondeur.

  

Contre-indications

La camomille est contre-indiquée chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des astéracées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources

200 plantes qui vous veulent du bien 
De Carole Minker 
Editions Larousse 2013 

 

Guide de la phytothérapie 
Du Dr Jörg Grûnwald et Christof Jancke 
Editions Marabout 2004 

 

Petit Larousse des plantes médicinales 
De Gérard Debuigne et François Couplan 
Editions Larousse 2009 

 

 

 

 



30/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 39 autres membres