Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Papayer

papayer arbre.jpgpapayer ar.png

 

Nom biologique : Carica papaya

Famille : Caricaceae

Autres noms: Papaye, Melon des îles, Figuier des îles

 

 

Description morphologique 

Le papayer n’est pas réellement un arbre, c'est une plante, dicotylédone,  au port arbustif, mesurant de 3 à 9 m de hauteur : son stipe rigide, marqué par les cicatrices des feuilles ressemble à un tronc. Sa haute tige creuse, généralement non ramifiée pousse très rapidement Elle est couronnée d’un toupet de feuilles profondément découpées de grande taille : un limbe composé, de 30 à 60 cm porté par un long pétiole. Les feuilles poussent en spirale au sommet de la plante.  Leur face supérieure est vert clair mate, tandis que celle d' inférieur à pruine blanchâtre.

 

La floraison se poursuit toute l'année. Les fleurs sont crème, à 5 pétales, de petite taille pour les fleurs mâles et plus grande (5 cm) avec un ovaire rond bien visible pour les fleurs femelles. Nombre de plants de papaye sont dioïques, il ne porte soit que des fleurs mâles, soit que des fleurs femelles. Mais des variétés hermaphrodites ont été sélectionnées, pour faciliter la pollinisation et la production de fruits.

Le papayer produit en permanence dès la première année de plantation. Lorsque le tronc principal est taillé ou brisé, il est fréquent que des branches secondaires se forment ; elles peuvent aussi apparaître naturellement sans altération du tronc principal.

 

Le fruit, la papaye, est une baie de formes et dimensions variées, cauliflore (apparaissant directement sur le tronc), à pulpe orangée et graines noirâtres.

  

Habitat et répartition 

Le papayer est un arbre originaire du Sud du Mexique et naturalisé en Afrique. Il se développe dans les régions tropicales humides et sous-humides. On le trouve souvent en pleine forêt. Il est cultivé partout sous les tropiques dans des plantations d'où il s'échappe facilement et persiste près des habitations.

 

Principes actifs

Toute la plante contient une enzyme protéolytique, la papaïne.

la tige est riche en calcium, en phosphates et en fer. Le tronc de l’arbre femelle contient 15% de protéine et 7 à 10 de sucre.  

 

Propriétés 

Fébrifuge, aphrodisiaque, stimulant hépatique, digestif, expectorant, anti-inflammatoire, facilite l'accouchement, hypotenseur et régulateur cardio –vasculaire;

Le sac laiteux des tiges, des feuilles et du fruit vert est un excellent vermifuge;

La papaye, antiseptique, favorise le bon fonctionnement du pancréas et  aide à la digestion des protéines de la viande, des œufs, du lait, des haricots et autres aliments du même genre. les graines noires permettent l'élimination de tous les parasites indésirables dans les intestins. 

 

Indications 

- Hypertension;

- Bronchite, toux,  fièvre de dengue;

- Anthrax et furoncles, abcès, blessures; 

- Accouchement difficile; 

- Affections hépatiques (jaunisse), digestions difficiles, inflammations et troubles gastro-intestinaux;

- Hyperthermie;

- Otite;

- Lumbago;

- Vers intestinaux. 

 

Préparation et médication 

- Les racines : Traditionnellement chez les créoles guyanais et les caboclos brésiliens, on utilisait les écorces ou la partie interne des racines comme aphrodisiaque.

 

- Infusion de feuilles ou de fleurs: Recommandé dans les affections hépatiques, bronchites, mauvaise digestion, trachéites, fièvre de dengue. 

 

- Hypertension artérielle : Mettre trois feuilles de papaye plus trois poignées de feuilles de jujubier dans 5 litres d’eau,. Faire bouillir pendant 10 minutes et prendre un verre (25 cl) 3 fois par jour.

 

- Inflammation et troubles gastro-intestinaux: Utiliser le fruit vert en cataplasme localement les troubles cutanés superficiels.

 

Abcès : Enlevez les graines d’un papayer non mur, racler la chair de la papaye par l’intérieur et encrasser avec de la potasse. Appliquer sur l’abcès.

 

- Accouchement difficile : manger un morceau de racine de papayer mâle bien lavé plus du sel.

- Anthrax et furoncles : appliquer un morceau de racine de papayer verte sur anthrax ou le furoncle.

- Hyperthermie : posez sur le front du patient un morceau de feuille verte de papayer et bander. Faites bouillir des feuilles sèches ou fraîches de papayer ; laissez refroidir et lavez l’enfant fébrile.

- Vers intestinaux : Pour lutter contre les vers intestinaux, il suffit de donner à l’enfant ou à la personne parasitée 5 graines de papaye à manger. Prenez une petite boite de tomate comme dose ; la remplir de graines de papaye, les écraser en poudre ou en pâte si elles sont fraîches. Extraire le suc ; il sera ensuite agglutiné dans le miel. Agiter énergiquement, prendre une cuillère à soupe trois fois par jour loin des repas pendant cinq jours.

Paludisme : prendre une tisane à base de feuilles fraîches de papayer bouillie.
Prendre trois larges feuilles de papayer ajoutés aux épluchures de papayer plus quatre litres d’eau ; y ajouter deux poignées de cassia occidentalis (bantamaré), faire bouillir pendant 30 minute et prendre un verre (25cl) par jour pendant 4 jours.

 

Toux et bronchites : bouillir des racines de papayer bien lavées dans de l’eau sucrée au miel, boire un demi verre à bière trois fois par jour loin des repas. 

Dysménorrhée : se coucher sur les feuilles vertes de papayer pendant les malaises

Constipation : chez l’adulte, la papaye doit être mangée deux heures avant ou après le repas cuit (comme c’est le cas pour tous les fruits). Chez l’enfant : pressez des morceaux de pulpe de papaye bien mure dans un tissu bien propre, recueillir le jus dans un bolet, le donner à l’enfant avec une cuillerée ou au biberon, une heure après, l’enfant n’est plus constipé.

Otite : écraser les fleurs de papayer mâle, mettre dans un coton et instiller le suc dans l’oreille trois fois par jour.

Lumbago : plier les racines de papayer dans un mortier, ajouter de l’eau et faire un petit lavement une fois par jour. Pour une femme, utiliser le papayer femelle et pour un homme utiliser le papayer mâle.

Jaunisse : boire le décoté des racines fraîches tronçonnées. 

Pour faire cicatriser les blessures : un morceau de feuilles fraîches bien lavées, l’appliquer directement sur la plaie, le maintenir au moyen d’un bandage, renouveler le morceau de feuille.

 

- Pour la lessive et les taches rebelles: remplacer le savon par des feuilles de papaye. Commencer par frotter le linge avec les feuilles de papaye écrasées, puis les différentes pièces de linge entre elles.

 

Remarque

A voir aussi Papaye (nutrition)

 





08/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres