Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Pamplemousse

pamplemousse.jpg

Nom biologique : Citrus grandis
Famille : Rutaceae (Citrus)
Autres noms:  

 

 

 

 

On dit bien ‘une pomme par jour pour garder la santé’. On pourrait ajouter ‘un agrume aussi’. Selon une étude canadienne, consommer régulièrement des agrumes pourrait vous aider à rester en bonne santé et même perdre quelques kilos.  

 

Description morphologique

Le pamplemousse est le fruit de pamplemoussier, un grand arbre fruitier, qu'il s'agisse de la taille de l'arbre, des feuilles, des fleurs ou du fruit qui  peut mesurer de (15 cm à 20 cm) de diamètre et pèse facilement plusieurs kg. Il est arrondi, soit applati, soit en forme de poire. Il a la peau rugueuse jaune-verte, la chair épaisse, la pulpe acidulée, amère et pleine de pépins. Le fruit est récolté de novembre à mars.

Le pamplemousse appartient à la famille des Rutacées, du genre Citrus, que l’on qualifie couramment d’agrumes. 

 

Il ne faut pas le confondre avec le pomelo, que l'on trouve beaucoup plus fréquemment sur les étals de fruits. Le pamplemousse (Citrus grandis) et pomelo (Citrus paradisi) sont cousins. On a coutume, dans le langage courant, de nommer pamplemousse le pomelo, alors qu’il s’en distingue par sa grande taille (15 à 20 cm contre 9 à 13 cm) et par sa forme, légèrement en poire.

 

Habitat et répartition

C'est une espèce originaire d’Asie, ensuite, elle s’est depuis développée en Floride et autour du bassin méditerranéen. Bien qu'il nécessite de pousser en zone tropicale pour offrir des fruits de bonne qualité gustative, il peut résister à des températures de l'ordre de -6°C à -8°C. Le pamplemoussier requiert un sol bien drainé.


Principes actifs

Les principaux composants actifs dans le pamplemousse sont:

- Acides de fruits ; 
- Flavonoïdes (des antioxydants) dont la naringine et l’hespérétine ; 
- Glucides ; 
- Vitamines : C (31,2 mg pour 100 gr, les AJR étant de 60 mg), B1, B2, nicotinamide (B3);

 *vitamine A: participe à la croissance des os et des dents, à la santé de la peau et de l’organisme, et améliore la vision, notamment la vision nocturne; 

 *vitamine B5 (indispensable pour la fabrication de certaines hormones et neurotransmetteurs)
- Limonoïdes dont la limonine (responsable du goût amer du jus) et la nomiline;

 (Les limonoïdes sont des composés biologiquement actifs qui donnent au pamplemousse son  amertume. Particulièrement présents dans les pépins et le jus, ils joueraient le même rôle anti-  oxydant, tout en participant à équilibrer les taux de "bon" et de "mauvais" cholestérol);
- Caroténoïdes dont le lycopène;
- Fibres, essentiellement solubles (telle que la pectine); 
- Coumarines;
- Cuivre (nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène).


Valeur nutritive pour 100 g 

Énergie (kCal) : 42 kCal;
Protéines : 0,77 g;
Lipides : 0,14 g;
Glucides : 10,66 g;
Fibres : 1,6 g;
Eau : 88,06 g;

Vitamines et assimilés
- Vitamine A et provitamine A : 58 µg;
- Caroténoïdes provitaminiques A;
  Bêta-carotène : 686 µg;
  Alpha-carotène : 3 µg;
  Bêta-cryptoxanthine : 6 µg;
- Vitamine B1 / Thiamine : 0, 043 mg;
- Vitamine B2 / Riboflavine  : 0,031 mg;
- Vitamine B3 ou PP / Niacine en équivalent en niacine totale : 0, 33733 NE;
- Vitamine B4 / Niacine (acide nicotinique) : 0,575 mg;
- Vitamine B5 / Acide pantothénique  : 0,204 mg;
- Vitamine B6 : 0,053 mg;
- Vitamine Bç / Folates totaux : 13 µg;
- Vitamine C : 31,2 mg;
- Vitamine E (tocophérols) : 0,13 mg;
- Lycopène : 1419 µg;
- Lutéine et zéaxanthine : 5µg.


Minéraux et oligo-éléments
- Potassium : 135 mg;
- Phosphore : 18 mg;
- Calcium : 22 mg;
- Magnésium : 9 mg;
- Fer : 0,08 mg;
- Zinc : 0, 07 mg;
- Cuivre : 0,032 mg;
- Manganèse : 0,022 mg;
- Sélénium :0,1µg;


Protéines : 0,77 g

Acides aminés
Acide aspartique : 0,138 g;
Acide glutamique : 0,197 g;
Alanine : 0,024 g;
Arginine : 0,087 g;
Cystine : 0,008 g;
Glycine : 0,015 g;

Histidine : 0, 008 g;
Isoceuline : 0,008 g;
Leucine : 0,015 g;
Lysine : 0,019 g;
Méthionine : 0,007 g;
Phénylalanine : 0,046 g;
Proline : 0,063 g;
Sérine : 0,028 g;
Thréonine : 0,013 g;
Tryptophane : 0,008 g;
Tyrosine : 0,008 g;
Valine : 0,015 g;

Glucides : 12,54 g
Glucides (sucres) assimilables
Sucres simples et autres sucres : 6,89 g;
Saccharose : 3,51 g;
Glucose : 1,61 g;
Fructose : 1,77 g.

 

Propriétés

1°- Favorise la perte de poids, le pamplemousse est:

  * Très peu calorique avec 42 calories pour 100 grammes,  

  * Très faible en lipides, ne contient, ni sodium, ni cholestérol,

  * Il présente un indice glycémique modéré et un fort indice de satiété,

  * Favorise le transit et diminue l'absorption intestinale du cholestérol (renferme des fibres    solubles, dont la pectine);

2°- Tonifiant (lutte contre la fatigue), fortifiant général, rafraîchissant; 

3°- Anti-diabétique, réduit le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins;

4°- Prévient les maladies cardiovasculaires telle que l’athérosclérose;

5°- Améliore l’élasticité des parois des vaisseaux sanguins (narginine) et les renforce, soulage les  problèmes circulatoires;

6°- Équilibre la tension artérielle; 

7°- Laxatif (Régulateur du transit intestinal et de la sphère digestive), stimulant la digestion (sa saveur acidulée et amère stimuleraient les papilles gustatives), stimulant pour l'appétit, anti-viral (élimine les parasites intestinaux);

8°- Prévient certains cancers ( grâce à son action anti-oxydante);

9°- Dépuratif, drainant (élimine les toxines, améliore la fonction rénale), diurétique;
10°- Freine les hémorragies;
11°- Diminue l’inflammation de la prostate;

12°- Stimule la production de globules blancs et renforce le système immunitaire;

13°- Bloque les enzymes qui interviennent dans le processus d’accumulation des graisses: il les brûle et il les élimine;

14°- Alcanilisant ( équilibre les effets acidifiants des aliments);

15°- Prévient la maladie de parkinson;

16°- Cicatrisant, anti-inflammatoire, anti-allergique;

17°- Contribue à la bonne santé des dents, des os et des gencives;

18°- Maintient la bonne santé de la peau, combat les rides: Grâce à sa contenance en :

  *Vitamine C, qui favorise la fabrication de collagène et qui a des vertus anti-oxydantes (freine    les radicaux libres),

  *Cuivre qui prévient un vieillissement prématuré des cellules et qui constitue un allié anti-âge

  *Vitamine A qui maintient la bonne santé de la peau;

19°- Fortifie les cheveux et les ongles. 

 

Indications
- Cancer : cancer du colon, cancer de la bouche, cancer du pharynx, cancer de l’œsophage,  cancer de l’estomac, le cancer du colon.
- Hypercholestérolémie,  triglycérides, diabète type 2, hypertension;

- Fatigue;

- Prévention de parkinson;

- Varices, hémorroïdes;

- Grippes et rhumes;

- Rétention d'eau, œdèmes;

- Indigestion, constipation;

- Hémorragie, inflammation de la prostate;

- Cheveux cassants, fourchus, ongles cassants et faibles;

- Gencives saignantes, dents et os faibles;

- Diète amincissante.

 

Préparation et médication

1°- Un demi-pamplemousse  couvre 60% des besoins journaliers d'un adulte en vitamine C et près de la totalité de ceux d'un enfant.

2°- Comme il constitue une source essentielle de vitamine C, il est recommandé de boire un verre de jus de pamplemousse par jour, ou du jus de citron ; c’est la garantie d’une meilleure qualité de vie, car il s’agit d’une formule essentielle qui purifie l’organisme et le protège des maladies. 

3°- En cas d'obésité, la consommation de pamplemousse pourrait, dans le cadre d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière, jouer un rôle dans la perte de poids. Une étude portant sur des personnes obèses atteintes du syndrome métabolique a révélé que la consommation journalière d’un demi-pamplemousse avant chaque repas pendant 12 semaines entrainait une perte de poids de 1,6 kg.

4°- On peut consommer le pamplemousse dans son entier. : la peau (sous forme de zeste), l’intérieur de la peau, la pulpe, les membranes, le jus, les pépins (sous forme d’huile).

5°- On peut également utiliser le pamplemousse sous forme d’huile essentielle, d’huile de pépins, ou d’extraits de pépins de pamplemousse.

6°- En phytothérapie, on trouve essentiellement de la pectine de pamplemousse. La consommation conseillée est de 15 gr de pectine de pamplemousse à répartir en trois prises, de préférence au moment des repas. 


Effets indésirables

- En cas de consommation de pectine de pamplemousse, on peut souffrir de selles molles et de flatulences, le temps que le corps s'adapte à cet apport en fibres. Pour éviter ces désagréments, commencer par une petite dose de pectine, puis augmenter progressivement le dosage.

 

Contre indications 

- Les agrumes d’une manière générale “doivent être évités avec les anti-inflammatoires ou l’aspirine, sous peine de majorer voire de déclencher des brûlures d’estomac ou des reflux acides”  

   

- Dans le jus d’agrumes, la naringine, est parmi les aliments susceptibles de créer des interactions indésirables avec certains médicaments, car il “peut augmenter de façon importante l’absorption du médicament dans l’organisme”, notamment avec les médicaments destinés à réduire le taux de cholestérol dans le sang.

La narginine neutralise le mécanisme de transport de certains médicaments depuis l’intestin jusqu’au sang, donc la moins absorption et la réduction des effets pharmacologiques du médicament. D’autres médicaments se retrouvent au contraire à fortes doses dans le sang du fait du blocage d’un mécanisme du métabolisme enzymatique hépatique, d’où accumulation du médicament dans le sang, auquel se rajoute la prise du lendemain, du surlendemain, etc. D’où apparition d’effets indésirables par overdose involontaire.

   

A retenir

Le pamplemousse a connu deux heures de gloire : 
1°- en 1930, un régime minceur "miracle" à base de pamplemousse a été très populaire pendant quelques années, puis il a été oublié ; 
2°- au début des années 80, un nouveau régime à base de pamplemousse refait son apparition (le "régime Hollywood"). Prétendu aider à la perte de poids, ce régime a depuis quelque peu perdu de sa superbe, comme la plupart de ses compagnons (régime ananas, choux ...).

3°- Le problème est qu'aucune étude scientifique sérieuse n'a pu valider l'effet minceur du pamplemousse, qui à ce jour reste fortement sujet à caution. 
4°- L'autre facteur de popularité du pamplemousse provient d'une étude menée dans les années 70, décrivant les propriétés anti-cholestérol du pamplemousse. C'est cet effet qui a relancé la consommation de ce dernier en phytothérapie. 

5°- L’écorce du pamplemousse contient de la pectine, que l’on retrouve également dans la pomme, le coing et la groseille. La pectine contribue à stabiliser le cholestérol et à réguler l’absorption des graisses par l’organisme. 

6°- L’équipe de chercheurs a montré que la naringenine – la molécule responsable du goût un peu amer des agrumes et surtout du pamplemousse – a le pouvoir de diminuer le taux de cholestérol dans l’organisme, et encourage le foi à mieux éliminer les matières grasses.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sources:

-  Bazzano LA, Serdula MK, Liu S. Dietary intake of fruits and vegetables and risk of cardiovascular disease. Curr Atheroscler Rep 2003 November ; 5(6) : 492-9.

 

- Foschi R, Pelucchi C, Dal MLet al. Citrus fruit and cancer risk in a network of case-control studies. Cancer Causes Control 2010 ; 21 : 237-42.

 

-  Chainani-Wu N. Diet and oral, pharyngeal, and esophageal cancer. Nutr Cancer 2002 ; 44(2) : 104-26.

 

- Bae JM, Lee EJ, Guyatt G. Citrus fruit intake and stomach cancer risk: a quantitative systematic review. Gastric Cancer 2008 ; 11 : 23-32.

 

- Gorinstein S, Caspi A, et al.Preventive effects of diets supplemented with sweetie fruits in hypercholesterolemic patients suffering from coronary artery disease. Prev Med 2004 June ; 38(6) : 841-7.

- Eating berries may lower risj of Parkinson’s, American academy of Neurology, 16 avril 2011

 

 



17/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres