Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Les plantes utilisées comme antiseptiques, anti-prurigineuses ou anti-allergiques

Certaines plantes médicinales renferment des substances qui ont des propriétés antiseptiques, c’est à dire qu’elles ont une action efficace vis à vis des bactéries. Elles peuvent aussi avoir des effets antiprurigineux, c’est à dire des effets adoucissants ou antiallergiques. Elles s’opposent ainsi à l’effet allergisant d’autres substances, ou sont utilisées comme adoucissants vis à vis des érythèmes ou des irritations de la peau ou des muqueuses.

 

-1° Le bleuet des champs (Centaurea cyanus L.) de la famille des Astéracées 

 

Bleuet.jpg

 

C’est une plante messicole originaire d’Asie dont les fleurs sont traditionnellement utilisées en collyre contre la gêne oculaire ou les irritations. Les fleurs renferment des anthocyanosides et des polyines. Ces polyines ont des propriétés antiseptiques et antiinflammatoires. La plante est utilisée en infusion, sous forme de collyre ou par voie orale. La plante est aussi traditionnellement utilisée dans les phénomènes allergiques ou le prurit.

 

2°- L’achillée millefeuille (Achillea millefolium L. ) de la famille des Astéracées 

 

achilée mille feuille.jpg

 

C’est une plante vivace, cosmopolite, dont les sommités fleuries sont traditionnellement utilisées en usage externe dans les irritations dermatologiques, les démangeaisons et les piqûres d’insectes, et en usage interne dans les troubles digestifs et les colites spasmodiques. La plante renferme une huile essentielle riche en azulène, des lactones sesquiterpéniques et des flavonoïdes. Les propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques ont été mis en évidence. Les sommités fleuries sont prises en infusion ou en décoction par voie orale ou en usage externe.

 

3°- La bardane (Arctium lappa L.) de la famille des Astéracées 

 

bardane.jpg

C’est une plante bisannuelle très commune des régions tempérées. La racine est traditionnellement utilisée dans des affections dermatologiques, comme l’acné ou les furonculoses et comme dépuratif rénal et hépatique. Les feuilles sont traditionnellement utilisées comme antiallergiques et antiprurigineux en usage externe. La racine renferme des acides alcools, des acides phénols et de l’inuline, ainsi que des composés comme le polyène. Les feuilles renferment des lactones sesquiterpéniques. Les propriétés antibactériennes et antifongiques ont été démontrées. Les racines sont utilisées en décoction par voie orale et les feuilles généralement en usage externe.

 

4°- La camomille romaine (Chamaemelum nobile (L.) All.) de la famille des Astéracées

 

camomille romaine.jpg

C’est une plante herbacée originaire d’Europe occidentale dont les capitules sont traditionnellement utilisés comme adoucissants et antiprurigineux dans des affections dermatologiques, mais aussi dans des affections buccales comme les maux de gorge et sous forme de collyre adoucissant pour les yeux. En usage interne, elle est traditionnellement utilisée dans les troubles digestifs et les colites spasmodiques. La plante renferme une huile essentielle avec des traces de chamazulène, des lactones sesquiterpéniques, des acides phénols et des flavonoïdes. Les propriétés antispasmodiques et anti-inflammatoires ont été démontrées. La plante est prise sous forme d’infusion ou de décoction par voie orale ou en usage externe.

 

5°- Le souci des jardins (Calendula officinalis L. ) de la famille des Astéracées 

 

souci 2.jpg

Cette plante bien connue, d’origine méditerranéenne et habituée de nos jardins, est traditionnellement utilisée dans les affections cutanées, les petites plaies, les démangeaisons, les crevasses, les coups de soleil mais aussi en hygiène buccale contre les maux de gorge. Ce sont les fleurs qui sont récoltées. Elles renferment des saponosides, des caroténoïdes, des polyolosides, de l’acide salicylique et des stérols. Les propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes ont été démontrées. Les fleurs sont prises sous forme d’infusion, et employées en cataplasme ou en gargarisme.

 

6°- La capucine (Tropaeolum majus L.) de la famille des Tropaéolacées 

 

capucine.jpg

C’est une plante grimpante annuelle originaire de l’Amérique du Sud dont les fleurs sont traditionnellement utilisées en usage externe contre les érythèmes et les coups de soleil comme cicatrisant et dans le traitement des états pelliculaires du cuir chevelu. En usage interne les fleurs sont indiquées dans les bronchites bénignes. La plante renferme du glucotropaéoloside qui possède une activité antibiotique et antipelliculaire en usage externe. La plante peut être prise en infusion ou en cataplasme de plante fraîche.

 

7°- La pensée sauvage (Viola tricolor L.) de la famille des Violacées 

 

pensée sauvage.jpg

 

C’est une petite plante herbacée de l’Europe et de l’hémisphère nord tempéré. Les parties aériennes en fleurs sont traditionnellement utilisées dans les affections dermatologiques l’acné, la cicatrisation et en hygiène buccale. Par voie orale la plante est indiquée comme antispasmodique et comme antitussif. Elle renferme des mucilages, des saponosides et des acides phénols. La plante est prise en infusion par voie interne ou par voie externe.

 



23/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres