Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

VITAMINES


Définition

Le mot vitamine provient de la combinaison des mots « vita » qui signifie vie amine qui est le nom radical en chimie. On les a découverts en 1912 par le biochimiste polonais Kazimierz Funk en traitant la béri-béri par la thiamine appelée vitamine B1.

Les vitamines sont des substances organiques (chimiques) indispensables au bon fonctionnement de l'organisme pour réaliser des réactions chimiques clés pour l'être humain.

Elles sont présentes en très petites doses dans notre organisme (centièmes de grammes dans la plupart des cas). Elles n’apportent aucune calorie, et ne contribuent à aucune prise de poids.

Elles sont nécessaires au métabolisme d’un organisme vivant  pour effectuer des échanges vitaux :

- la transformation des macronutriments (glucides, protéines, lipides) pour fournir de l’énergie

- les réparations cellulaires, la diminution des phénomènes inflammatoires dus aux microtraumatismes (ex : tendinite) ;

- la minéralisation des os.

Chacune remplit des fonctions qui lui sont propres. Si l’une de ces substances organiques vient à manquer, les fonctions du corps sont altérées.

Or, l’organisme est incapable de les synthétiser en quantité suffisante, il doit puiser les dans l'alimentation.

En général, une alimentation saine (fruits, légumes, céréales, viandes,...) suffit à apporter une quantité adéquate de vitamines. En revanche lors de maladies, de certaines périodes de l'enfance nécessitent des compléments en vitamine  par exemple D dans le cas de rachitisme.

Un apport insuffisant ou une absence de vitamine provoquent respectivement une hypovitaminose ou une avitaminose qui est la cause de diverses maladies (scorbut, béri-béri, etc..), un apport excessif de vitamines liposolubles (A et D essentiellement) provoque une hypervitaminose très toxique pour l'organisme.


29/04/2013
0 Poster un commentaire

Rôle des vitamines

Les vitamines jouent de nombreux rôles dans l’organisme, elles participent à de nombreux métabolismes cellulaires en intervenant dans des réactions chimiques soit en tant qu’agent actif, soit en permettant la réaction entre deux agents ou en neutralisant les déchets de la réaction. Leurs actions principales sont la fonction co-enzymatique et des actions anti-oxydantes et hormonales. Leurs fonctions sont rassemblées en 4 grandes types.

1°- La fonction co-enzymatique: la vitamine se fixe sur l’enzyme qui catalyse une réaction chimique et agit conjointement avec elle. Par exemple, la vitamine B2 agit comme une coenzyme dans la production d’énergie par oxydation du glucose .                                                      .                 

- Le transfert de protons et d’électrons dans la chaîne respiratoire et la neutralisation des radicaux libres qui sont toxiques pour les tissus (action anti-oxydante) .                                                    

3°- La stabilisation des membranes par inhibition des phénomènes d’oxydation.

4°- Une fonction de type hormonal en déclenchant la synthèse d’une protéine

Chez l'être humain, trois vitamines sont synthétisées par des bactéries intestinales : les vitamines K, B8, et B12 .


30/04/2013
0 Poster un commentaire

Classification des vitamines

Généralement, on sépare les vitamines en deux groupes :

 

1°-Vitamines hydrosolubles :

Ce sont des vitamines solubles dans l'eau, ne sont pas stockables (à l’exception de la vitamine B12) et sont plus vite éliminées dans l'urine,  donc un apport quotidien est indispensable. Citons :

Vitamine B1 : Thiamine

Vitamine B2 : Riboflavine

Vitamine B3 (ou PP) : Nicotinamide

Vitamine B5 : Acide pantothénique

Vitamine B6 : Pyridoxine

Vitamine B8 (ou H) : Biotine

Vitamine B9 : Acide folique

Vitamine B12 : Cyanocobalamine

Vitamine C : Acide ascorbique

 

2°- Vitamines liposolubles :

Sont des vitamines insolubles dans l’eau mais solubles dans les graisses,  sont absorbées avec celles -ci, donc elles moins éliminées par l’organisme et elles seront stockées comme les graisses. Par conséquent on doit être vigilant lors de prise de vitamines liposolubles.

 

Vitamine A : Rétinol

Vitamine D : Calciférol

Vitamine E : Tocophérols, Tocotriénols

Vitamine K1 : Phylloquinone

Vitamine K2 : Ménaquinone

 


30/04/2013
0 Poster un commentaire

Vitamine A

vitamine A.jpg

Autres noms de la vitamine A: vitamine A préformée, rétinol, rétinal, acétate de rétinyle, palmitate de rétinyle, rétinyle phosphate.
Autres noms du bêta-carotène : provitamine A,

 

Propriétés chimiques : C20H30O (isomères);

Propriétés physiques: Liposoluble;

 

La vitamine A (rétinol/rétinal all-trans/9-cis/11-cis ; correspondant à une isomérie de la chaîne isoprénique) aussi appelés vitamères, est une entité qui regroupe des composés naturels ayant une activité biologique analogue à celle du rétinol, le principal représentant de cette famille.

En tant que vitamine, c’est une substance organique non calorique, essentielle à notre métabolisme et non généralement produite par notre organisme,   elle peut être stockée dans les tissus adipeux.

 

Dans l'organisme, elle existe sous forme de rétinol, de rétinal, d'acide rétinoïque et de rétinyl phosphate. Ces molécules sont altérées par l'oxygène de l'air, altérations accélérées par la lumière et la chaleur.

 

La vitamine A existe sous deux formes 

Le rétinol et ses dérivés: d’origine animale

Les caroténoïdes: d’origine végétale. Les caroténoïdes sont responsables de la coloration des végétaux : parmi les 700 identifiés, 50 sont considérés comme actifs c'est-à-dire ayant une activité vitaminique A. On citera le bêta-carotène de la carotte ou encore le lycopène de la tomate et la zéaxanthine du maïs.

 

Structure et métabolisme 
L'hydrolyse des carotènes avec production de rétinol se ferait classiquement sous l'influence d'une enzyme d'origine hépatique, la caroténase. Le rétinol et les caroténoïdes s’associent aux micelles, petites vésicules de transport, pour passer la muqueuse intestinale, leur absorption se fait en présence de graisses et de sels biliaires. Ils sont ensuite transportés par la lymphe et le sang vers les cellules du foie, le tissu adipeux ou d’autres organes utilisateurs comme la peau ou la rétine.

Les carotènes  d'origine végétale sont des précurseurs du rétinol. Une molécule de bêta-carotène, par hydrolyse de la liaison 15-15′ sous l'influence d'un caroténoïde mono-oxygénase (ββ-carotène 15,15′ mono-oxygénase), donne deux molécules de vitamine A. Par contre, les deux autres carotènes (alpha et gamma) ne donnent naissance qu'à une seule molécule de vitamine A. Les esters de rétinol sont les formes de stockage tandis que le rétinol est la forme de transport.  

Le stockage s'effectue presque uniquement dans les cellules stellaires du foie, beaucoup plus accessoirement dans les capsules surrénales, les testicules, les ovaires et les reins. 

  

Propriétés

La vitamine A est une vitamine importante pour la vision, grâce à ses différentes formes  elle intervient pour former une photopile dans les cellules nerveuses de l'œil : les bâtonnets.

Le rétinal a un rôle essentiel dans la vision. En effet, il est un des constituants de la rhodopsine, le pigment des cellules en « bâtonnets » de la rétine qui sont responsables de la vision en noir et blanc crépusculaire. Le tissu rétinien est donc un fort consommateur de vitamine A.

 

L’acide rétinoïque agit sur la prolifération et la différenciation de certains tissus comme celui du poumon, de l’intestin, de la peau. Il joue un rôle dans la régulation de l’expression du génome.

 

 Le bêta-carotène est un anti-oxydant : il piège les radicaux libres produits par les réactions de stress de l’organisme. Il agit au niveau de la peau où il a un effet protecteur contre les agressions des rayons UV.

 

 Elle stimulerait la production de mélanine qui est le pigment responsable de la couleur de la peau, donc consommer des aliments riches en vitamine A, permet d'obtenir un teint hâlé (brun) tout en favorisant l'hydratation de la peau.

 

Elle contribue au métabolisme normal du fer

 

Elle participe aussi à la croissance des os, à la reproduction et à la régulation du système immunitaire. 

 

 Meilleurs sources alimentaires

 Le bêta-carotène est surtout présent dans les légumes et les fruits colorés (jaune, vert ou orange) suivants : La teneur en bêta-carotène des légumes et des fruits dépend de leur maturité et de la saison.

Légumes : carotte, épinard, fenouil, poivron rouge, oseille, céleri, poivron vert ou jaune, chanterelle, tomate, asperge, chou rouge, brugnon, endive, patate douce.

Salades : pissenlit, mâche, cresson, persil, chicorée frisée, laitue, pourpier, ortie, cerfeuil.

Fruits secs : abricot, pruneau.

Fruits frais : mangue, melon, abricot, kaki, papaye.

 

Apport nutritionnel recommandé 

- Pour l'adulte sain, les besoins quotidiens sont de l'ordre de 2 500 à 5 000 U.I. 2 Ces besoins peuvent être accrus au cours de certaines circonstances physiologiques;
- Pour l'enfant, ils sont généralement de 2 000 à 4 500 U.I. de 1 à 12 ans et;

- Pour l'adolescent, de 5 000 à 6 000 U.I. de 13 à 20 ans;
- Pendant la grossesse et l'allaitement, l'apport quotidien doit atteindre 6 000 à 8 000 U.I.

 

Carence

- La carence d'apport est, le plus souvent, responsable de l'hypovitaminose A, en particulier chez le nourrisson soumis à un régime sans lait. Les adultes peuvent également souffrir d'un apport insuffisant lorsqu'ils se soumettent à des régimes stricts, éliminant de leur diététique :  œufs, graisses, légumes verts,...

 - Il existe également une carence d'utilisation, car le métabolisme de la vitamine A exige l'intégrité des fonctions hépatiques et intestinales. De plus, les troubles du transit intestinal inhibent la transformation du bêta-carotène en vitamine A.

 - Une carence en zinc ou vitamine C et l’alcoolisme diminuent la conversion du bêta-carotène en vitamine A.

 

Signes de carence

Les premiers signes de la carence sont la photophobie et la cécité crépusculaire. Il s'ajoute rapidement des troubles divers portant sur la croissance, entraînant la dédifférenciation des épithéliums avec diminution de la résistance aux infections et affectant certaines glandes endocrines et les divers métabolismes.

On retrouve des altérations de la peau et des muqueuses avec une susceptibilité accrue aux infections respiratoires.
A un stade avancé par une xérophtalmie, c'est-à-dire des nécroses et blessures de la cornée pouvant aller jusqu’à la cécité.

 

Indications

L'administration de la vitamine A est indiquée non seulement au cours des symptômes de carence mais aussi contre certains troubles métaboliques et en cas de prédisposition aux infections.

- Grossesse car risque d'effet tératogène, allaitement, syndrome prémenstruel

- Retard de croissance,

-Diminution de la résistance aux infections, photophobie, héméralopie, xérophtalmie, kératomalacie, ichtyose, kératose piliaire, hyperkératose,

- Acné, cheveux secs, ternes et cassants. 

 

Excès

Un apport excessif de vitamine A lors de grossesse, peut entraîner  des malformations de l'enfant (effet tératogène). Effets constatés sur des femmes ayant pris trop de vitamine A.

L’intoxication à la vitamine A se traduit par des nausées et vomissements dus à une accumulation toxique dans le foie, des douleurs osseuses et des troubles neurologiques.


10/02/2015
1 Poster un commentaire

Vitamine B1 (Thiamine)

vitamine B1.jpg

 

La vitamine B1 appartient aux vitamines dites hydrosolubles.

Elle a un rôle essentiel dans le métabolisme des glucides car elle favorise des glucides en énergie

De même,  elle a une action essentielle à la transmission de l'influx nerveux, ainsi qu’à la croissance. Elle facilite également la dégradation de l'acide pyruvique, toxique pour le système nerveux.
En cas de carence, les conséquences cliniques peuvent être graves : le Béri-Béri, l'encéphalopathie alcoolique (polynévrites), perte d'appétit, troubles de la vue, problèmes psychologiques, fatigue importante, problèmes cardiaques (myocardites),  dépression....

 

Dose journalière:
La dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé est:
1.4 mg, voire plus dans certains cas (demandez conseil à un spécialiste).

 

Les meilleures sources de vitamine B1

On la trouve dans la levure de bière, les germes de blé, l'orge, le seigle, le pollen, les céréales complètes biologiques (riz brun), les légumineuses, les oranges, les petits pois.

 

Excès:

Pas de problèmes connus en cas d'excès (rappel : vitamine hydrosoluble, moins de risques d'excès).


10/02/2015
0 Poster un commentaire


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser