Espace Vital Romarin

Espace Vital Romarin

Ananas

ananas.jpg

Nom biologique : Ananas comosus

Famille : Bromeliaceae

Autres noms: Ananas sativus, Ananassa sativa, Bromelia ananas, Bromelia comosa

 

 

Description morphologique

L’ananas est un fruit exotique appartenant à la famille des broméliacées, facile à reconnaître par ses protubérances (les petits yeux) en forme de losanges sur toute sa surface.  ressemble à une pomme de pin surmontée d’une couronne de fines et longues feuilles velues et dentelées sur les côtés.

 

L’épaisse pelure de l’ananas peut être verte ou jaune, parfois même orangée, selon la variété, mais surtout son degré de maturité. La chair très juteuse, sucrée et acidulée de l’ananas bien mûr est généralement d’un jaune vif, mais parfois blanchâtre, quand il est immature ou selon la variété. Sa saveur est puissante et très distinctive.

 

Au sens botanique, l’ananas n’est pas considéré comme un fruit, mais bien comme un amalgame de petites baies créé par la fusion des fleurs sur la surface de l’ananas.

 

Il existe des centaines de variétés d’ananas, dont la taille peut aller de très gros à miniature. Même si sa variété est rarement indiquée, les plus consommées sont:  Golden Pineapple ou Hawaian Gold sur nos étals. On retrouve aussi la variété Cayenne lisse.

 

Habitat et répartition

L'ananas est une plante tropicale qui meurt si elle est exposée à une température inférieure à 10 °C : Une raison pour laquelle on ne doit pas conserver le fruit au réfrigérateur. Elle requiert un sol bien drainé, riche et acide. Un pH de l'ordre de 4,5 à 5,5 est important pour une bonne croissance. Elle tolère une faible fertilité du sol, mais on obtient une meilleure production sur sol fertile riche en matières organiques et en potassium. 

 

Principes actifs

- L’ananas est une bonne source de vitamines (riche en  vitamine Cvitamine B1 et vitamine B6), de minéraux (notamment le cuivre) et de fibres (sa chair en fournit une quantité intéressante)

 

- Son apport énergétique provient essentiellement de ses glucides. Il se situe au même niveau que celui des pommes, des prunes ou des poires.

 

- Il renferme de nombreux composés antioxydants : polyphénols et flavonoïdes:  

Les polyphénols et les flavonoïdes, des composés phénoliques (acide gallique) présents dans les végétaux, possèdent des propriétés antioxydantes. Ils peuvent contribuer à prévenir l'apparition de plusieurs maladies (cancers, maladies cardiovasculaires et diverses maladies chroniques) en neutralisant les radicaux libres du corps.

 

L’ananas possède donc un potentiel antioxydant élevé, mais plus faible qu’une dizaine d’autres fruits communs, comme la fraise, le citron, l’orange, la pomme et le raisin. 

  

- Aussi, il contient différentes enzymes, dont la broméline, qui joue un rôle-clé dans l’astringence de sa saveur.

  

Qu'est ce que la Broméline?
La broméline est une enzyme trouvée dans toutes les parties de l'ananas, qui appartient à la famille des protéases et qui a de multiples actions : cicatrisante, anti-inflammatoire, anti-tumorale, anti-oedémateuse, de même, elle améliore les systèmes circulatoire et cardiovasculaire. En outre c'est une levure et un ferment digestif, digérant en quelques minutes 1000 fois sont poids de protéines. 

 

Remarque importante:  La broméline se retrouve dans l’ananas frais, les ananas en conserve et cuits n’en contiennent pas.

   

Valeurs nutritives pour 100 g

Énergie : 47,3 Kcal;
Eau : 85,9 g;
Protéines : 0,54 g;
Glucides : 10,2 g;
Sucres : 10,2 g;
Fibres alimentaires : 1,6 g;
Lipides : 0,24 g;
AG saturés : 0,01 g,
AG monoinsaturés : 0,02 g,
AG polyinsaturés : 0,08 g.

 

Minéraux et oligo-éléments;

Sodium : 1,1 mg,
Magnésium : 20,7 mg,
Phosphore : 11 mg,
Potassium : 160 mg,
Calcium : 20,9 mg,
Manganèse : 2,52 mg,
Fer total : 0,24 mg,
Cuivre : 0,06 mg,
Zinc : 0,07 mg,
Sélénium : 0,33 µg,
Iode : 1,2 µg.

Vitamines;

Bêta-carotène : 47 µg,
Activité vitaminique E (en équivalents alpha-tocophérol) : 0,1 mg
Vitamine C : 21,3 mg,
Vitamine B1 ou Thiamine : 0,08 mg,
Vitamine B2 ou Riboflavine : 0,02 mg,
Vitamine B3 ou PP ou Niacine : 0,33 mg,
Vitamine B5 ou Acide pantothénique: 0,17 mg,
Vitamine B6 ou Pyridoxine : 0,09 mg,
Vitamine B9 ou Folates totaux : 13,5  µg. 

  

Propriétés 

- Anti-inflammatoire, analgésique, anti-viral, anti-bactérien;

- Nutritif (très digestible);

- Stomachique, vermifuge;
- Diurétique, anti-oedémateux;

- Antithrombotique, anti-plaquettaire et fibrinolytique (permettant de dissoudre les caillots sanguins);
- Désintoxicant, anti-oxydant, anti-tumoral, dépuratif;

- Hypotensif,  réduit le risque d’infarctus coronarien; 

- Renforce le système immunitaire;

- Renforce les os (prévient l'ostéoporose);

- Stimule la glande thyroïde;

- Tonique physique;

- Aphrodisiaque pour certaines personnes ;

- Cicatrisant, antiseptique, décongestionnant;

- Allié minceur.  

 

Indications

- Constipation, indigestion;

- Croissance, déminéralisation, convalescence;
- Dyspepsies, flatulences;

Oxyures: vers des intestins;
- Intoxications;
- Maladies cardio-vasculaires: Artériosclérose;

- Arthrose, ostéo-arthrite;
- Arthrite, arthrite rhumatoïde,  goutte, lithiase, rétention d'eau;

- Prévention de certains cancers:  cancer du sein, cancers colorectaux;

- Rhume, bronchite, sinusite, maux de gorge, asthme, mal de mer;

- Affections de la vessie, cystite;

- Obésité;

- Brûlures, plaies, abcès, dermatose.

 

Préparation et médication

En cas des tumeurs, problèmes circulatoires et cardio-vasculaires

- Consommer régulièrement de l'ananas frais: 1 à 2 tasses (de 250 ml à 500 ml). 

- Extraits de broméline ont été observés à partir de doses de 160 mg par jour, mais de façon plus marquée à des doses quotidiennes de 500 mg et plus. 

 

En cas d'ostéoporose:

Une portion de 100 grammes d’ananas fournit 44 % des apports journaliers recommandés en manganèse (essentiel pour la santé osseuse).

 

- En cas de rétention d'eau, arthrite,..:

 Prendre le jus d'ananas, au moins pendant 15 jours, une heure avant le petit déjeuner

 Prendre la décoction de la peau de l'ananas et le boire régulièrement.

 

- En cosmétique:

 Le jus d'ananas est utilisé en lotion pour le visage, afin de lui donner un joli teint.

 

Il est à noter que: 

L'ananas doit être consommé mûr car s'il ne l'est pas il contient des aiguilles très fines d'oxalate de calcium qui ont un effet désagréable sur la langue.

 

Effets indésirables

- L'ananas fait partie des aliments « histamino-libérateurs » : sa consommation entraîne une libération d’histamine dans l'organisme, ce qui pourrait provoquer une intolérance alimentaire. Même s’il ne s’agit pas d’une allergie, l’ingestion d’ananas pourrait néanmoins provoquer certaines réactions mineures chez certains individus, comme l’urticaire.

L’allergie à l’ananas est  rare; on parle plutôt d’allergies croisées avec le latex et le pollen. 

 

Autres usages 

L’écorce et les feuilles d’un ananas sont parfois utilisées pour faire de l’essence. En fait, l’écorce et les feuilles de l’ananas sont récupérées pour produire du bioéthanol, un biocarburant utilisé dans les moteurs à essence. On extrait le glucose de l’écorce et des feuilles et il passe dans un processus de fermentation qui mène à la fabrication de bioéthanol, conçu principalement à base de sucre.

   

Recherches 

Ananas et cellulite, perte de poids

1°- L'ananas ne fait pas fondre la cellulite

Des travaux scientifiques des années 1960-70 ont montré que la broméline contenue dans l’ananas avait des vertus anti-œdémateuses et anti-inflammatoires. Ces deux propriétés, a priori intéressantes contre la cellulite, ont conduit maints laboratoires pharmaceutiques à proposer des compléments d’ananas contre les capitons disgracieux. En effet, aucune étude n’a jamais démontré l’efficacité des compléments alimentaires à base d’ananas contre la cellulite.

2°- L’ananas fait-il maigrir? 

La broméline contenue dans l’ananas est un enzyme qui parvient à digérer les protéines. Elle a d’ailleurs la propriété de faire cailler le lait. Elle participe donc au processus de digestion comme beaucoup d’autres enzymes de l’organisme. 

Mais son action ne s’exerce malheureusement pas sur les gras, comme le laissent entendre de nombreuses publicités.

Il est un allié de minceur vu, qu'il est peu calorique 47,3 Kcal/100 g. En effet, la perte de poids résulte d’une dépense d’énergie supérieure à l’ingestion d’énergie. Ce n’est donc pas la consommation d’ananas ou de broméline qui permet de perdre du poids, mais plutôt la restriction calorique qui accompagne plusieurs régimes.

 

Cancers:

Des recherches publiées ont démontré que la bromélaïne a des effets chimio-préventifs lors de tests sur des cellules colorectales cancéreuses. Les scientifiques responsables de ces recherches en ont conclu que« la bromélaïne ou les aliments qui en contiennent peuvent être d’excellentes solutions alternatives dans la chimio-prévention des cancers colorectaux ».


De nombreuses revues scientifiques ont déjà publié des articles concernant les effets anti-cancéreux de la bromélaïne sur les cellules et sur les animaux. Par exemple, une étude publiée en 2012 par le Journal of Medicinal Food a découvert que la bromélaïne entraînait l’apoptose (l’élimination des cellules cancéreuses) en cas de cancer du sein.

Une étude réalisée en 2013 et publiée dans Cancer Investigation expliquait que la bromélaïne pouvait potentiellement être utilisée dans le développement d’agents anti-cancéreux pour le mésothéliome péritonéal malin (MPM), qui est un cancer des parois de l’abdomen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sources

- Klein G, Efficacy and tolerance of an oral enzyme combination in painful osteoarthritis of the hip. A double-blind, randomised study comparing oral enzymes with non-steroidal anti-inflammatory drugs.Clin Exp Rheumatol. 2006 Jan-Feb;24(1):25-30

Vermifuge: 

- Hordegen P : “In vitro screening of six anthelmintic plant products against larval Haemonchus contortus with a modified methyl-thiazolyl-tetrazolium reduction assay.” J Ethnopharmacol. 2006 Nov 3;108(1):85-9.

- Braun JM : “Therapeutic use, efficiency and safety of the proteolytic pineapple enzyme Bromelain-POS in children with acute sinusitis in Germany.” In Vivo. 2005 Mar-Apr;19(2):417-21. 

- Rowan AD : “Debridement of experimental full-thickness skin burns of rats with enzyme fractions derived from pineapple stem”. Burns. 1990 Aug;16(4):243-6.

- MacKay D : “Nutritional support for wound healing”. Altern Med Rev. 2003 Nov;8(4):359-77

- Cirelli MG. : « Clinical experience with bromelains in proteolytic enzyme therapy of inflammation and edema.” Med Times. 1964 Sep;92:919-22

- Encyclopédie des plantes médicinales, Seconde Édition. Larousse 2001.

 



28/03/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 36 autres membres